Accueil Monde

Panama Papers: la famille du Premier ministre pakistanais se défend d’actes illégaux

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La famille du Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, mise en cause dans une enquête planétaire sur les paradis fiscaux, a assuré lundi n’avoir rien fait d’illégal en confiant ses biens à des compagnies off-shore.

L’enquête, basée sur 11,5 millions de documents baptisés «  Panama papers », émanant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, montre comment certains puissants ont dissimulé leurs biens dans des paradis fiscaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs