Accueil Opinions Cartes blanches

«Sortie du nucléaire: ça sent le gaz pour l’environnement»

Dans une carte blanche, le think tank Horizon 238 revient sur le calendrier de sortie du nucléaire

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’annonce vient de claquer tel un pavé dans la mare. Engie, résigné suite aux discussions menées avec le gouvernement sur la prolongation des centrales nucléaires, met à l’arrêt ce projet sur lequel aucune certitude n’a pu être apportée. Dans ce contexte de double crise sanitaire et économique, qui en masque temporairement une troisième – climatique – autrement plus profonde, la décision du principal producteur du pays semble, pour la première fois, concrétiser le calendrier de sortie du nucléaire pourtant inéluctable. Si la prise de conscience est récente, la certitude demeure : l’abandon prématuré de nos centrales nucléaires aura des conséquences néfastes sur notre société.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bollinne Philippe, lundi 23 novembre 2020, 15:38

    De très bons arguments de réflexion. J'aimerais en ajouter un : l'activité volcanique islandaise. En 2010, l'Eyjafjöll entre en éruption. Des mois durant les pires prévisions sont présentées. Le 22 juin 2020, le journal "Le Monde" titre : "importante activité sismique et éruption en vue pour le volcan Grimsvötn". En quoi cela concerne-t-il l'approvisionnement en énergie des entreprises et des ménages européens? Par le passé, des éruptions volcaniques survenues en Islande ont obscurci le ciel européen pendant des périodes relativement longues. Dans ces circonstances, les panneaux solaires et les éoliennes ne produiront plus rien. De plus, nous ne pourrons pas compter sur le production"verte" de nos voisins. Je pense que l'hypothèse volcanique est un critère à prendre en considération pour l'avenir.

  • Posté par RC Peeters, samedi 21 novembre 2020, 15:51

    Le risque d’un accident nucléaire sur l’un de ces sites est faible mais n’est pas inexistant. En cas d'accident nucléaire avec un rejet radioactif, il y a un risque pour l'homme (contamination interne ou externe) et l'environnement, le niveau de contamination peut imposer d'interdire certaines zones contaminées, comme dans le cas de la contamination au césium 137 après la catastrophe de Tchernobyl : sa demi-vie de 30 ans signifie qu'il faut attendre 200 ans pour arriver à une radioactivité cent fois plus faible, merci le nucléaire et le CO2 pour les plantes, c'est comme l’oxygène pour nous.

  • Posté par Dentin Jean, samedi 21 novembre 2020, 10:40

    Tout cela est très vrai mais un autre argument existe: la dépendance au gaz nous met à la merci du chantage de Poutine ou du Qatar. En outre nous devrons importer du courant de nos voisins : France nucléaire ou Allemagne au lignite, à leur prix. En rire ou en pleurer ?

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 20 novembre 2020, 18:55

    Combien de compagnies d'assurance assurent-elles les risques associés à l'exploitation civile de l'atome? Le risque d'accident est certes faible. Mais l'histoire récente montre qu'il n'es pas nul. Plus les centrales vieillissent, plus ce risque augmente. Et quand il se matérialisera, ses conséquences seront impayables dans un pays comme le nôtre.

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 20 novembre 2020, 17:35

    Ah, cela fait du bien de lire une carte blanche bien redigee et mue par le bon sens...

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche La faim n’est pas une fatalité

Chaque année, la Journée mondiale de l’alimentation est une triste occasion de constater que nous sommes loin d’être « sur la bonne voie » pour éliminer la faim d’ici 2030. Les solutions ? Plus de cohérence entre nos politiques agricoles, climatiques et économiques, d’une part, et se réapproprier les systèmes alimentaires pour permettre une transition vers l’agroécologie, d’autre part.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs