Coronavirus: dès lundi, les Belges devront présenter un test négatif avant d’entrer en Espagne (carte interactive)

À partir de ce lundi 23 novembre, tous les Belges souhaitant se rendre en Espagne devront pouvoir présenter un test de dépistage au coronavirus négatif, prévient vendredi le SPF Affaires étrangères. Le test PCR doit être effectué au maximum 72 heures à l’avance.

Beaucoup de Belges passent traditionnellement l’hiver en Espagne. A partir de lundi, ils ne pourront cependant plus accéder aussi simplement au territoire ibérique. Toute personne provenant d’une zone à haut risque, peu importe sa nationalité, qui y arrive via un port ou un aéroport devra donc pouvoir présenter un test négatif. Or l’Espagne considère notre pays comme une zone à haut risque.

Les Belges qui veulent s’y rendre doivent de toute façon s’inscrire en ligne via un formulaire où ils devront intégrer la preuve du test négatif. Les voyageurs recevront alors un code QR qui est requis à leur arrivée.

Si, exceptionnellement, la procédure n’a pas été effectuée par voie électronique, une preuve physique du test PCR négatif, rédigée en espagnol ou en anglais, sera acceptée. Il incombe aux compagnies aériennes et maritimes de vérifier que les passagers sont en possession du certificat requis avant l’embarquement.

Les Affaires étrangères soulignent que la majeure partie de l’Espagne est encore une zone rouge, et qu’il est donc fortement déconseillé de se rendre dans ce pays. Toute personne revenant d’une zone rouge sera invitée à remplir un questionnaire d’auto-évaluation via le Formulaire de localisation du passager. Sur cette base, le voyageur sera informé de la nécessité ou non de se mettre en quarantaine pendant 10 jours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous