Accueil Société

Les coupes et la vente des sapins de Noël seront un long sprint

La saison de coupe et de commercialisation des sapins de Noël a pris du retard, pandémie oblige. Comme la France, premier pays acheteur de nos sapins, vient tout juste de valider leur vente, c’est désormais le rush. Des centaines d’emplois et 3,5 millions de sapins sont au cœur de cette filière.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Dans la région entre Neufchâteau et Ebly, tracteurs, tronçonneuses, poids lourds et autres élévateurs mènent un ballet intense sous le beau soleil automnal. C’est la pleine saison de coupe, mise en filets et chargement de centaines de milliers de sapins de Noël. Un haut lieu d’activité saisonnière en Ardenne.

La pandémie a retardé les commandes d’une dizaine de jours, ce qui n’est pas rien pour un produit de ce type qui vit sur un mois et demi, et il subsiste des incertitudes sur le potentiel des ventes. Si certains pépiniéristes ont foncé en croisant les doigts pour que rien de fâcheux n’arrive in extremis, d’autres ont choisi de fonctionner en flux tendu, jour après jour.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert Louis, dimanche 22 novembre 2020, 18:26

    Encore une tradition sympathique, qui fait vivre des centaines de gens et dont les Ecolos voudraient nous priver !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs