Dossiers

Le Projet Pegasus

  • Sous la coordination de « Forbidden Stories », 16 médias, dont « Le Soir » et « Knack » en Belgique, ont eu accès à plus de 50.000 numéros de téléphone sélectionnés comme cibles par des clients de NSO, le géant israélien de la cybersurveillance.
  • Plus de 180 journalistes figurent dans cette liste. Mais aussi treize chefs d’État, des politiques, des militants des droits de l’homme.

Le projet Pegasus remporte un prix européen du journalisme d’investigation

Le consortium Forbidden Stories, dont fait partie « Le Soir », est le premier lauréat du prix Daphne Caruana Galizia, soutenu par le Parlement européen, qui récompense un « journalisme exceptionnel promouvant ou défendant les valeurs de l’Union européenne ».

Un journaliste belge ciblé par le logiciel-espion Pegasus

Les services secrets militaires belges (SGRS) traquent le logiciel-espion Pegasus. Des traces probables de contamination ont été décelées dans les téléphones du journaliste Peter Verlinden et de son épouse. Une intrusion électronique qu’a confirmée le Security Lab d’Amnesty. Les soupçons portent sur le Rwanda.

Projet Pegasus: 17 journalistes de 7 pays portent plainte avec RSF et saisissent l’ONU

Une enquête publiée mi-juillet par un consortium de 17 médias internationaux a révélé que le logiciel Pegasus, conçu par l’entreprise israélienne NSO Group, aurait permis d’espionner les numéros d’au moins 180 journalistes, 600 hommes et femmes politiques, 85 militants des droits humains ou encore 65 chefs d’entreprise de différents pays.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner
Plus d'articles