Accueil La Une

Sainte-Catherine donne un coup de pouce aux haies wallonnes

La Wallonie veut donner un coup d’accélérateur à son opération de plantation de haies à l’occasion de la semaine de l’arbre. Déjà au moins 149 kilomètres plantés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

A Saint-Hubert, Sophie et Jonathan ont récemment planté 300 mètres de haies autour de leur ferme du Long Pré. A Dour, de l’autre côté de la Wallonie, la commune a promis de planter 1.000 arbres d’ici à 2024. Des mètres et des troncs qui viendront alimenter le compteur qui, lentement mais sûrement, alimente le décompte des 4.000 kilomètres de haies et/ou un million d’arbres que la Wallonie veut planter en cinq ans. Sacrifiant à la mode franglish de « Get up Wallonia », l’opération s’appelle « Yes we plant » et devrait connaître une sérieuse accélération à l’occasion de la semaine de l’arbre marquée, les 28 et 29 novembre (la sainte-Catherine…) par la distribution au grand public de 60.000 plants dans 45 communes wallonnes. Après le cornouiller en 2019, ce sont les arbres fruitiers qui sont à l’honneur cette année.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Wenkin Gilles, samedi 21 novembre 2020, 14:51

    Belle action de com. des écolos, c'est bien... Mais bon ce que je voudrais c'est les entendre sur la toute récente "dérogation", prolongée un an de plus, pour autoriser l'usage des néo-nicotinoïdes dans les champs de betteraves. (Alors que l'Europe l'interdit). Sur ce sujet , pas un mot de Zakia Khattabi ? (Ministre de l’environnement). Pour rappel 70 % des insectes ont disparu d'Europe occidentale ces trente dernières années, l'usage des néo-nicotinoïdes est une catastrophe majeure, un écocide colossal ! L'insecte, c'est la base de tout écosystème. Sans compter l'impact de toutes ces saletés sur la santé humaine, cancer et autres maladies auto-immunes. Enfin, il faut croire que les lobbies sucriers sont plus puissants que ceux du miel. Toujours est-il, force est de constater que les élus écolos sont comme les autres, au service des puissantes industries, au détriment de tout le reste. Nous hypothéquons l'avenir de l'humanité mais cela n'a aucune importance, tant que le profit immédiat se porte bien. Triste époque ! N.B.: Daniel Ducarme nous avait assuré il y a quelques mois qu'il n'y aurait plus de dérogation...

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs