Accueil Société

«On ne maîtrise pas une épidémie uniquement en faisant des tests»: l’avertissement de Herman Goossens

Herman Goossens (Université d’Anvers), en charge d’établir la stratégie de testing de la Belgique, se dit confiant sur le retour aux anciennes règles à partir de ce lundi. Il appelle le politique à mieux soutenir les personnes qui doivent être placées en quarantaine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Dès lundi, la stratégie belge de testing re-re-change. C’est en fait un retour aux sources : les personnes asymptomatiques ayant été en contact avec une personne infectée pourront à nouveau se faire tester. Autre nouveauté : ce test devra avoir lieu sept jours après le contact rapproché (contre cinq jours auparavant). « Tester le cinquième jour, c’était vraiment beaucoup trop tôt », entame Herman Goossens, président de la Taskforce mise en place par le commissaire sur la stratégie des tests covid. « Plusieurs études ont montré qu’en testant si rapidement, on passait à côté de pas mal de cas. En allongeant à sept jours, comme en France, ce sera plus simple de détecter les présymtpomatiques », poursuit Herman Goossens, également professeur de microbiologie à l’Université d’Anvers (dont il dirige le laboratoire).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, samedi 21 novembre 2020, 19:41

    Merci à M. Herman Goossens pour son enthousiasme réfléchi. Par contre, j'en veux un peu à MM. Xavier Counasse et Maxime Biermé, qui jouent un peu trop à mon sens le rôle de critique sans (par exemple) admettre directement eux-mêmes qu'il est normal que l'on ait dû plusieurs fois changer de politique. Pourquoi vouloir faire croire au public que les scientifiques et les politiques auraient dû tout pouvoir régler et dominer en deux mois? J'espère qu'il ne s'agit de leur part que d'une mauvaise appréciation de l'extraordinaire difficulté des problèmes. Soit dit en passant, j'apprécierais d'ailleurs que les journalistes soient aussi enclins à reconnaître leurs propres erreurs, qu'à réclamer (avec raison) cette même attitude aux politiques. Pour ma part, je suis prêt à les applaudir... comme eux-mêmes applaudissent ce même comportement chez les politiques.

  • Posté par Deladrier-rase , samedi 21 novembre 2020, 11:18

    Effectivement, le certificat médical à deux vitesses est une belle connerie qui induit une perte de salaire qui n'incite bien sûr pas les gens à respecter la quarantaine! jamais compris pourquoi il faut perdre de l'argent si c'est une mesure de santé publique... Beaucoup de gens télétravaillent et pour eux, pas de problème, mais quid des autres qui ne seraient payés 7 ou 10 jours qu'à 70% plafonnés?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs