Avec son but contre Eupen, Arnaud Bodart entre dans la liste très fermée des gardiens buteurs du Standard… menée par son oncle, Gilbert (vidéo)

Avec son but contre Eupen, Arnaud Bodart entre dans la liste très fermée des gardiens buteurs du Standard… menée par son oncle, Gilbert (vidéo)

Ils sont quatre. Quatre à avoir défendu les perches du Standard et à avoir réussi l’exploit d’inscrire leur nom dans la liste des buteurs. Fait amusant, le premier et le dernier portent le même nom. Car, ce samedi, le jeune Arnaud Bodart est venu compléter ce quatuor, mené par son oncle, Gilbert.

Christian Piot, le pionnier

Les plus anciens supporters du Standard ont le sourire aux lèvres rien que de repenser à ses exploits, les plus jeunes connaissent son nom. Preuve que nous parlons ici d’une légende. Christian Piot, un clubman comme on n’en fait plus. Un portier emblématique, qui était aussi capable d’apporter de l’aide à ses éléments offensifs lorsque ceux-ci manquaient d’inspiration. L’ancien boucher, triple champion de Belgique avec les Rouches, a marqué pas moins de neuf buts sous la vareuse principautaire, tous sur penalties. Et il ne s’est pas contenté de ça, puisque le Soulier d’Or 1972 a également planté une rose avec les Diables, en quarante sélections.

Gilbert Bodart, le plus prolifique

Le sulfureux Gilbert Bodart a marqué l’histoire du Standard de Liège de nombreuses manières. Outre ses déboires extra-sportifs, l’Ougréen est nationalement connu pour ses prouesses entre les perches… et en face du but adverse ! En deux passages et seize saisons en bord de Meuse, le keeper a inscrit pas moins de quatorze goals, tous sur coups de pied de réparation également. Visiblement, il a réussi à transmettre son sens du but à son neveu !

Sinan Bolat, dans la légende

Faut-il vraiment raconter cet exploit ? Pas sûr, tant la quasi-totalité des supporters liégeois et des connaisseurs du football belge la connaissent. En 2009, quand le Standard arrivait encore à se qualifier pour la Champions League, celui-ci luttait pour la troisième place de son groupe. Ce dernier était composé d’Arsenal, de l’Olympiakos, de l’AZ Alkmaar et donc du Standard. Lors de la dernière journée, les Liégeois reçoivent leurs homologues néerlandais, qui pointent à la dernière place, avec seulement un point de retard sur les Belges. La défaite n’était donc pas une option pour ces derniers. C’est pourtant ce qui se profilait, jusqu’à la dernière minute du temps additionnel. Moment choisi par Benjamin Nicaise pour envoyer un coup franc millimétré en direction de Sinan Bolat. La suite, tout le monde la connaît. Un coup de tête dont Zidane serait fier, un tour du stade en sprint plus rapide que les frères Borlée, et une qualification in extremis pour l’Europa League. Ce sera le seul but de la carrière du dernier rempart turc.

Arnaud Bodart, le petit nouveau

À ce trio légendaire, il convient désormais d’ajouter une ligne. Un petit nouveau qui, du haut de ses 22 ans, semble taillé pour entrer dans la lignée des grands gardiens liégeois. Un jeune joueur qui fait pourtant déjà preuve d’une incroyable maturité. Un portier qui a pris l’habitude ces derniers mois de sauver les meubles liégeois et qui, désormais, sait également comment être efficace devant les cages adverses…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous