Karim Belhocine prudent avant le prochain match de Charleroi: «Il ne faudra surtout pas prendre Gand de haut»

Belhocine méfiant.
Belhocine méfiant. - Photo News

Troisième à une longueur de La Gantoise au moment de l’arrêt du défunt championnat, Charleroi a entamé l’exercice 2019-2020 comme il avait terminé le précédent.

Deuxièmes du championnat à l’aube de cette 13e journée – à égalité de point avec le leader brugeois mais derrière à la différence de buts, avec cependant une rencontre de moins –, les Zèbres accueillent donc des Buffalos en plein doute, pointant dans le ventre mou de la Division 1A tout un affichant un zéro pointé en Europa League. De quoi faire du Sporting le grand favori de ce match ? Karim Belhocine ne l’entend pas de cette oreille, prônant comme à son habitude un discours prudent…

« Cela reste une équipe composée de beaucoup de joueurs de qualité. À l’exception du départ de Jonathan David, elle n’a d’ailleurs presque pas changé par rapport à la saison dernière. C’est une formation qu’on respecte. Il ne faudra surtout pas croire que, parce qu’elle a fait de moins bons résultats en ce début de saison, on pourra se permettre d’être moins performant et de la prendre de haut. Au contraire, on se devra d’être concentré. »

« À la fin, Gand sera là »

Et celui qui a terminé sa carrière de joueur sur un titre de champion de Belgique avec La Gantoise en 2015 sait que son adversaire dominical finira bien par se réveiller, en espérant bien sûr que ce ne soit pas face à ses Zèbres. « À la fin, Gand sera là, de toute façon. De notre côté, j’espère qu’on continuera à faire de bons matches et ce dès dimanche, pour essayer de rester dans ce peloton de tête et d’y rester le plus longtemps possible, le temps que quelque chose se dessine. On y travaille chaque jour mais c’est un championnat très serré avec des équipes qui font de belles choses et on va s’efforcer de tout faire pour rester en haut. Et quand je dis « en haut », je ne parle pas de la première place mais bien des premières positions. »

Alors qu’ils comptent dix unités d’avance sur leur futur adversaire, les Zèbres auront en tout cas à cœur de ne pas relancer une formation flandrienne qui ne compte que quatre victoires en 12 matches de championnat et est toujours à la recherche du déclic qui lancera sa saison.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous