Accueil Société

Précarité: bientôt un centre de jour réservé aux jeunes SDF

Ils ont entre 13 et 26 ans. Ils sont mineurs étrangers non accompagnés, LGBTQI+, anciens enfants placés… Et de plus en plus nombreux. Un centre de jour réservé aux jeunes sans-abri devrait ouvrir ses portes au printemps à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un petit-déjeuner, un vestiaire, une douche, un endroit où laver ses vêtements, où parler, où jouer à des jeux de société. A priori, Macadam, ce sera ça. Juste ça. Une vie stable pour les jeunes dits en errance, « mais sans contraintes », souligne Yaël Wischnevsky, la future directrice de l’ASBL. Ce sont des jeunes de plus en plus nombreux, de moins de 26 ans, en situation de sans-abrisme ou à risque de s’y retrouver. Leurs liens avec leur famille, l’école, les institutions sont fragilisés ou rompus. Ils ont connu l’exclusion, les fugues, les renvois. Les logements alternatifs, les hébergements d’urgence, les nuits sur le canapé d’un pote ou à l’hôtel, les rares retours en famille, les squats et puis la rue, avec ce qu’elle représente comme dangers, violences et abus. Les institutions censées les protéger les ont déçus ou leur ont offert des solutions inadaptées, à un rythme qui n’est pas le leur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, lundi 23 novembre 2020, 12:36

    Il faut une prise en charge, avec inevitablement de la contrainte, pour leur bien et celui de tous, comme dans le bon vieux temps

  • Posté par Visiteur, lundi 23 novembre 2020, 8:56

    Dans quelle société malade vivons nous ? Des refuges pour jeunes..... Pour reprendre une expression qui me parle: "mon coeur saigne" Toute cette souffrance humaine est rentrée dans la norme.

  • Posté par Visiteur, lundi 23 novembre 2020, 8:56

    Dans quelle société malade vivons nous ? Des refuges pour jeunes..... Pour reprendre une expression qui me parle: "mon coeur saigne" Toute cette souffrance humaine est rentrée dans la norme.

  • Posté par Visiteur, lundi 23 novembre 2020, 8:56

    Dans quelle société malade vivons nous ? Des refuges pour jeunes..... Pour reprendre une expression qui me parle: "mon coeur saigne" Toute cette souffrance humaine est rentrée dans la norme.

  • Posté par Visiteur, lundi 23 novembre 2020, 8:56

    Dans quelle société malade vivons nous ? Des refuges pour jeunes..... Pour reprendre une expression qui me parle: "mon coeur saigne" Toute cette souffrance humaine est rentrée dans la norme.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs