Accueil Société Régions Wallonie

Bruxelles veut racheter des terres agricoles wallonnes: de quoi alimenter une hausse des prix ?

Le projet du ministre bruxellois de l’Environnement Alain Maron qui a soulevé des réactions tumultueuses ce lundi. De quoi alimenter une hausse des prix ? Le récent rapport de l’Observatoire wallon du foncier agricole montre que le coût des terres agricoles ne cesse d’augmenter.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 6 min

Pour de nombreux agriculteurs, la première difficulté pour exercer leur métier repose sur l’achat de terres agricoles, leur « matière première ». Trop souvent, les prix d’achat sont exorbitants que pour pouvoir les rentabiliser et en vivre. La spéculation foncière est une réalité en de nombreux endroits, le sol étant une valeur refuge, surtout en temps de crise.

Des entreprises rachètent ainsi des hectares à des prix que des agriculteurs familiaux ne peuvent se permettre. Récemment, le syndicat agricole Fugea fustigeait la politique de Colruyt qui a ainsi acheté une ferme et ses 25 hectares en Flandre. « Le paysage agricole belge se caractérise notamment par une pression foncière accrue, qui bloque l’installation des jeunes et freine la reprise d’exploitations », déplore la Fugea. Aux frontières, ce sont des agriculteurs néerlandais ou luxembourgeois qui mettent le prix fort lors de ventes de parcelles agricoles, des tarifs intenables pour les agriculteurs du cru.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, mardi 24 novembre 2020, 12:18

    C'est si facile de taper sur Maron alors que les politiques (et médias) wallons oublient de réagir quand on transforme de centaines, des milliers d'hectares de terre agricole parmi les plus riches pour les revendre à des sociétés privées (notamment Chinoises proches de la dictature). Cela participe aussi (grandement) à la pression sur les prix mais dans ce cas, curieusement, personne n'est offusqué!

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, mardi 24 novembre 2020, 7:38

    Il n'en rate pas une !! Et avec Maron, on le sera tous.....!!

  • Posté par Grombeer Madeleine, mardi 24 novembre 2020, 8:12

    maron tu l'es déjà,et la situation actuelle ne peut etre le fruit d'une politique ecologiste puisqu'ils n'ont jamais eu ces compétences ou ces mandats ,par contre ceux qui crient aux loups sont justement ceux qui nous ont amené là

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 23 novembre 2020, 23:13

    Après l'organisation d'embouteillages à Uccle voilà que ces "Vers" veulent organiser des kolkhozes à Braine l'Alleud. Des fous dangereux, on vous dit.

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 23 novembre 2020, 22:38

    Un Etat qui acquiert des terres pour nourrir sa population ? C'est bien un projet communiste !!! Si le PTB se prétend le "socialisme 2.0" alors ECOLO est devenu le "PTB 2.0"

Plus de commentaires

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs