Présidentielle américaine

Présidentielle américaine: Trump sème un peu plus le doute quant à la transition vers l’administration Biden

Présidentielle américaine: Trump sème un peu plus le doute quant à la transition vers l’administration Biden

Lundi, Donald Trump avait finalement donné lundi soir son feu vert au processus de transfert du pouvoir au président élu Joe Biden, sans toutefois admettre sa défaite face à Joe Biden lors de la présidentielle américaine, promettant sur Twitter de poursuivre un « juste combat » pour tenter de démontrer des fraudes lors du scrutin, jusqu’ici sans succès.

La GSA au centre de la transition de pouvoir

Alors que l’acceptation du Républicain quant à la transition de pouvoir vers l’administration Biden avait de quoi réjouir certains, Donald Trump a finalement semé une fois de plus le doute ce mardi. Sur Twitter, le président sortant a signalé que ce n’étaient pas les services généraux de l’administration américaine (GSA – agence à laquelle il avait donné son feu vert vers la transition de pouvoir la veille) qui déterminerait qui serait le prochain président des Etats-Unis.

« Souvenez-vous, la GSA a été formidable, et Emily Murphy (la directrice) a fait un excellent travail, mais la GSA ne détermine pas qui sera le prochain président des États-Unis », a écrit le Donald Trump sur son réseau social favori.

Revers pour Trump

Dans la foulée de cette annonce, la victoire de Joe Biden dans l’Etat clé de Pennsylvanie (20 grands électeurs) a été officiellement certifiée mardi. Un nouveau revers pour Donald Trump après la certification la veille de la victoire de son rival démocrate dans le Michigan (16 grands électeurs).

Biden se prépare

Joe Biden qui avait la veille pris note d’une étape permettant « un transfert du pouvoir pacifique et sans accroc », prépare son entrée à la Maison Blanche le 20 janvier avec plusieurs personnalités chevronnées ayant servi sous Barack Obama, comme Antony Blinken, futur chef de la diplomatie américaine, Janet Yellen, pressentie au Trésor ou encore l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry en tant qu’émissaire spécial du président sur le climat.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous