Antoine Griezmann brise le silence sur sa relation avec Lionel Messi au Barça: «Il sera avec moi à mort»

Photo News
Photo News

Depuis son arrivée au Barça lors de l’été 2019, Antoine Griezmann n’a pas vécu que des moments heureux. Bien au contraire. Souvent critiqué par la presse ibérique, le Français n’a pas encore retrouvé son niveau de jeu, qui faisait de lui l’un des meilleurs sur la planète foot.

Après une sortie médiatique d’Eric Olhats, son ancien conseiller, sur Lionel Messi, le N.7 du club catalan a tenu à rectifier le tir dans l’émission « Universo Valdano », diffusée sur la chaîne Movistar. « J’ai dit à Leo que je parlerais pour clarifier les choses, même si je n’aime pas ça. J’ai besoin du soutien des fans et des membres du club. J’ai déjà celui de mes coéquipiers. J’ai besoin qu’on me mette moins de bâtons dans les roues et qu’on me laisse tranquille », a expliqué le champion du monde 2018. « Lors de ma présentation avec le FC Barcelone, j’ai dit que je voulais répondre aux critiques sur le terrain mais je pense qu’il est désormais temps de remettre les choses à leur place. Je supporte les critiques depuis assez longtemps. »

Courtisé par plusieurs clubs lors de sa période victorieuse à l’Atlético Madrid, Griezmann a finalement opté pour les Blaugranas voici plus d’un an. « Je suis arrivé à Barcelone, après avoir rejeté leur offre un an auparavant. J’ai parlé avec Leo et il m’a dit qu’il avait été en colère quand j’ai refusé une première fois de rejoindre le club. Mais depuis, il m’a dit qu’il est avec moi à mort. Et je le remarque et le ressens chaque jour. Je veux que les gens sachent que je n’ai aucun problème avec qui que ce soit et que je me concentre uniquement sur le sportif pour jouer le mieux possible. »

Et le principal intéressé de poursuivre en ayant un mot pour son ancien proche, Eric Olhats. « J’ai arrêté d’avoir une relation le jour de mon mariage. Je l’ai invité et il n’est pas venu, c’est pourquoi j’ai arrêté d’avoir une relation avec lui. Ni mon père ni ma sœur ne parlent à la presse, alors c’est lui que les journalistes appellent. Mais Léo sait que j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour lui. »

La polémique semble éteinte au Barça… Mais jusqu’à quand ?

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @Belga

    Par Frédéric Larsimont

    Standard

    Standard: sans patron, pas de pardon

  • @News

    Par Young Kruyts

    Standard

    Sclessin: de l’euphorie à la colère

  • @News

    Par Julien Raspiller

    Angleterre

    La résurrection de Bale

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous