France: Macron annonce la réouverture des commerces à partir de samedi

Emmanuel Macron a appelé mardi les Français à «poursuivre leurs efforts» dans la lutte contre le Covid-19 car si «nous avons freiné la circulation du virus», il «demeure très présent». «Ce soir, il nous faut poursuivre nos efforts», a déclaré le président en annonçant un allègement du confinement à partir de samedi.

Le président français a annoncé plusieurs mesures d’assouplissement dès 28 novembre :

• Le système de l'attestation reste en vigueur

• Le télétravail reste obligatoire, les Francais doivent renoncer aux déplacements non-essentiels et aux réunions de famille

• Les déplacements pour motifs de promenade ou activités physiques seront désormais permis pour une période de 3 heures dans un rayon de 20 km

• Les activités extra-scolaires en plein air seront désormais autorisées.

• Les commerces et services à domicile pourront rouvrir jusqu’à 21h, dans le cadre d’un protocole sanitaire strict.

Deuxième étape

La deuxième étape de déconfinement aura lieu dès le 15 décembre, si la France arrive effectivement autour des 5.000 contaminations et des 2.500 à 3.000 hospitalisations aux soins intensifs. Un couvre-feu de 21h à 7h du matin sera instauré sur tout le territoire mais ne sera pas en application pour les soirées du 24 décembre et du 31 décembre (les rassemblements en rue seront cependant interdits). Les activités extrascolaires en intérieur seront à nouveau autorisées. Bonne nouvelle pour la culture: les salles de cinéma, les théâtres les musées pourront reprendre leurs activités.

Par contre, les parcs d’attractions, les bars, les restos et les discothèques devront rester fermer. Un processus de discussion a été entamé avec les gestionnaires des stations de ski.

Troisième étape

La troisième étape aura lieu le 20 janvier, soit plus de quinze jours après les fêtes de fin d’année pour faire le point sur la situation. Si les chiffres le permettent, les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir. Le couvre-feu pourrait être décalé. Les lycées pourront être pleinement rouverts avec la totalité des élèves en présentiel. Quinze jours plus tard, ce serait au tour des universités. Le point sur la situation sanitaire sera fait tous les quinze jours.

Enfin, le président français a tenu à insister sur le fait que la vaccination ne sera pas rendue obligatoire.

Sur le même sujet
PolitiqueEmmanuel Macron
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous