Ligue des champions: le Barça et la Juventus se qualifient pour les huitièmes de finale, le PSG remporte le choc contre Leipzig (vidéos)

Photo News
Photo News

Si Bruges a pris l’eau ce mardi soir à Dortmund, la Lazio et Manchester United ont assuré le spectacle respectivement contre le Zenit et Basaksehir. Dos au mur, le PSG a fait l’essentiel contre Leipzig et se relance pour la qualification en huitièmes de finale. De qualification, il en est question pour le Barça et la Juventus, qui ont officiellement composté leur ticket pour le prochain tour. Et ce, quelques heures après Chelsea et Séville.

Groupe F : Lazio – Zenit (3-1)

Dans le même groupe que Bruges, la Lazio a fait la très bonne opération du jour. En s’imposant face au Zenit grâce à un doublé de Ciro Immobile (3e minute et 55e minute) et une superbe frappe à distance de Parolo (22e), les Romains restent invaincus et se rapprochent surtout des huitièmes de finale. Le but de Dzyuba (25e) ne changeait rien au décompte final. Les Russes sont dorénavant résignés à se battre pour la troisième place, qualificative pour l’Europa League.

Groupe G : Dynamo Kiev – Barcelone (0-4)

Le Barça, reçu quatre sur quatre. Sans Lionel Messi, laissé au repos, les Catalans ont décroché leur ticket pour les huitièmes de finale de la C1. Ils ont signé une quatrième victoire consécutive en déplacement au Dynamo Kiev. Les buteurs blaugranas se nomment Dest (52e), Braithwaite (57e pour le 0-2 et 70e pour le 0-3) et Griezmann dans les arrêts de jeu. Si les hommes de Ronald Koeman ont assuré leur avenir européen, ils n’ont pas encore validé la première place du groupe, menacée à distance par la Juventus.

Juventus – Ferencvaros (2-1)

Décidément, la Juventus éprouve toutes les difficultés du monde à briller cette saison. Pas en grande forme en Serie A, les Bianconeri ont partagé l’enjeu – à la surprise générale – contre les Hongrois de Ferencvaros. Les joueurs d’Andrea Pirlo étaient même menés au score après un but d’Uzuni. S’ils sont revenus dans le match par l’intermédiaire de Cristiano Ronaldo, ils ont attendu les derniers moments pour décrocher une victoire très attendue grâce à Alvaro Morata. Avec neuf unités, la formation transalpine assure ainsi sa qualification pour les huitièmes de finale.

Groupe H : PSG – Leipzig (1-0)

C’est dans les matches couperet que les grands joueurs parviennent à se transcender, afin de permettre à leur club de se remettre sur de bons rails. L’enjeu, de taille, poussait Thomas Tuchel à titulariser Neymar pour la première fois en un mois de temps, lui qui était de retour de blessure. Pas question pour « Ney’», aligné sur le front de l’attaque aux côtés de Di Maria et Mbappé, de passer à côté de l’occasion pour tirer la couverture à lui. Si son comportement peut parfois agacer, son talent, lui, n’a que peu d’égal. Comme il en a l’habitude, il a pris ses responsabilités dès la dixième minute, convertissant le penalty obtenu par Di Maria.

Un but qui allait contre le cours du jeu, les Parisiens ayant affiché une possesion de balle de 37.2 % (!) en première période. Le club n’avait plus eu une si faible possession de balle à la mi-temps d’un match de Ligue des champions depuis le 27 septembre 2017 face au Bayern Munich (33.8 %). S’il a eu peur d’une rechute, après avoir reçu un solide coup peu après l’heure de jeu, le Brésilien, loin d’être à 100%, aura au moins eu le mérite de profiter de l’un des rares tirs cadrés du PSG pour offrir une victoire capitale aux siens dans la course à la qualification.

Manchester United – Basaksehir (4-1)

Trois semaines après être tombé à Istanbul, Manchester United s’est parfaitement repris ce mardi soir en venant à bout de Basaksehir. Les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer ont rapidement pris les commandes de la rencontre avec une frappe à distance de l’inévitable Bruno Fernandes (7e). Le Portugais a ensuite profité d’une bévue du portier adverse pour doubler la mise (17e). Marcus Rashford tuait déjà tout suspense sur penalty à la 35e minute de jeu, mais Turuc réduisait l’écart en fin de partie sur coup franc. Daniel James donnait au score son allure définitive dans les dernières secondes du match. Du côté belge, Nacer Chadli et Boli Bolingoli-Mbombo étaient titulaires pour Basaksehir. Avec neuf points en quatre rencontres, les Red Devils devront maintenant terminer le travail. Soit face au PSG ou à Leipzig.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous