Accueil Sports Football Ligue des Champions

Ligue des champions: Bruges a tendu l’autre joue en se résignant déjà à la troisième place

La 2e défaite en 3 semaines du Club face à Dortmund, sur le même score de 3-0, laissera des traces. Haaland, avec un nouveau doublé, est de nouveau passé par là. Sauf miracle, le top 2 est d’ores et déjà inaccessible puisque Bruges accuse 4 pts de retard sur la Lazio (2e).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La vie est une histoire de trains que l’on prend ou qu’on laisse passer. A Bruges, on n’échappe pas à la règle et Dortmund était l’occasion d’accrocher le bon wagon. Comme l’an passé à pareille époque, le back to back (matchs 3 et 4) a été fatal aux champions de Belgique, incapables de faire fructifier leur excellent début de campagne européenne (victoire au Zenit et partage avec la Lazio). En écartant à deux reprises son adversaire belge sur un score sans appel, le Borussia a non seulement conforté son statut de leader du Groupe F mais il a douché – sans doute définitivement – les espoirs brugeois d’achever ce mini-championnat de 6 matchs à l’une des deux premières places.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Senterre Francoise, jeudi 26 novembre 2020, 8:45

    Défaite normale et logique. Le niveau belge mis en vitrine. Un des faibles d'Europe. nous avons rejoint le Luxembourg , Andorre, Chypre, etc ....

  • Posté par Lambert Guy, mercredi 25 novembre 2020, 19:50

    Ils ont raison Vormer et Vanacken de relativiser leur défaite. Il y a même quelque chose d'énervant dans les médias: c'est cette volonté de critiquer le plus faible dans un système capitaliste qui fait tout pour grandir les écarts de richesse et donc de puissance entre les clubs. Quand Mr Larsimont ne se donne même pas la peine de signaler la différence de budget entre Dortmund et Bruges alors qu'il sait que c'est LE paramètre principal et essentiel qui fait que Dortmund gagne et Bruges perd, il s'agit d'un oubli? De naïveté? Ou d'un manque flagrant d'analyse. C'est si facile, si bas d'écrire que Bruges a "tendu l'autre joue". Qui s'offusquerait de voir Beaufays perdre contre le Standard? Personne! Et pourtant, certains refusent de comprendre le système dans lequel on vit et s'amusent à casser les "petits".

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs