Coronavirus: France, Angleterre, Allemagne... comment l’Europe se prépare à Noël

Alors que nos voisins adapent leurs mesures anti-coronavirus, en Belgique, aucune mesure n’a encore été prise quant à savoir comment les Belges vont pouvoir fêter Noël. Dans le contexte sanitaire actuel, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère qu’un Noël en petit comité, sans grandes réunions de famille, est sans doute «la meilleure option» en ces temps de pandémie.

France

La France a annoncé mardi, à la faveur d’une baisse des contaminations, un allègement gradué des restrictions instaurées contre le Covid-19, espérant même une levée du confinement le 15 décembre, une stratégie des petits pas adoptée par d’autres pays d’Europe occidentale à l’approche de Noël.

Emmanuel Macron a en outre annoncé un premier allègement pour samedi avec la réouverture des commerces non essentiels fermés un mois plus tôt. Les déplacements seront également permis dans un rayon de 20 km et pendant trois heures, au lieu d’1 km et d’une heure aujourd’hui

Mais si les librairies ou les fleuristes pourront rouvrir ce jour-là, ces magasins devront baisser leurs rideaux à 21H00, tandis que bars, restaurants, salles de sport et discothèques garderont portes closes.

Royaume-Uni

L’Angleterre, après quatre semaines de confinement, va ainsi revenir début décembre à une réouverture des magasins non essentiels et à une reprise par exemple des services religieux, le tout accompagné d’un programme de dépistage massif.

«Cela ne peut pas être un Noël normal et le chemin est long jusqu’au printemps», a averti le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Néanmoins, le gouvernement a décidé mardi d’alléger juste avant et peu après cette fête les restrictions au Royaume-Uni.

Trois foyers différents pourront se rassembler au même endroit et uniquement sur une période de cinq jours maximum, du 23 au 27 décembre et les familles pourront se déplacer sur tout le territoire.

Allemagne

Même son de cloche en Allemagne, où les Länder plaidaient mardi pour une limitation à 10 personnes issues de plusieurs foyers le nombre des participants aux fêtes de Noël et du Nouvel an. Les enfants de moins de 14 ans ne seraient pas inclus dans ce chiffre et les régions conseillent une mise en quarantaine des participants avant et après ces fêtes.

Italie

L’Italie a fait état mardi de 853 décès journaliers dus au coronavirus, le troisième plus haut nombre depuis le début de la pandémie. L’organisation de fêtes de fin d’année reste à ce jour interdite. Mais le gouvernement pourrait autoriser les commerces à rouvrir afin de permettre le shopping de Noël.

Pays-Bas

Alors qu’ils évoquaient un possible relâchement des règles afin de permettre de célébrer Noël dans de meilleures conditions, nos voisins néerlandais ont dû se rendre à l’évidence : le taux de contamination ne le permet pas.

Le taux de reproduction du covid est passé d’une moyenne de 0,89, il y a une semaine, à 1,02 mardi, indique l’institut de santé publique RIVM.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous