Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «Pour une communication plus empathique pour le Covid-19»

Les autorités politiques et les scientifiques doivent adopter une posture plus empathique dans leur façon de communiquer les informations pour lutter contre le Covid-19, en particulier pour convaincre de l’utilité de la vaccination.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Selon une récente enquête de Sciensano, 17 % des Belges ne veulent pas se faire vacciner et 33 % hésitent (1). En France, c’est encore bien pire : un Français sur deux compterait faire l’impasse sur le vaccin anti-covid ! (2)

Si la défiance envers les vaccins est aussi ancienne que la vaccination elle-même (3), ce qui change la donne en 2020, c’est l’utilisation massive des réseaux sociaux par des internautes qui expriment et partagent leurs peurs, leurs doutes, voire carrément un argumentaire complotiste. Face à cette communication virale très puissante, les autorités politiques, sanitaires et scientifiques doivent impérativement se doter d’une communication empathique, humble et transparente. Nous pensons que c’est seulement de cette manière qu’elles pourront convaincre 8 millions de Belges de se faire vacciner.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 26 novembre 2020, 8:24

    Pour faire preuve d'empathie, il faut éprouver de l'empathie .... c'est pas gagné. Les politiques ne sont pas des martiens venus de l'espace et porteurs des qualités essentielles à l'Humanité. Nos politiques sont à notre - triste - image et, de nombreuses élites en attestent, nous sommes toutes.tous atteint.e.s, à des degrés divers, de nombrilisme, d'individualisme et de solitude. C'est pas gagné !

  • Posté par Martin Roland, mercredi 25 novembre 2020, 21:34

    Comique ... les anti vaccins ont été vaccinés dès leur prime enfance contre toutes sortes de "joyeusetés" comme la tuberculose, la polio, la rougeole, le tétanos ... et maintenant ils sont là, tout feu tout flamme, pour (tenter de) convaincre le chaland crédule de ne pas se faire vacciner ! LOLLLLL

  • Posté par Lambert Denise, mercredi 25 novembre 2020, 20:32

    1/ est-on sûrs d'avoir assez de vaccins pour autant de personnes ? Si on pousse pour ensuite dire désolé mais y'en a plus pour vous...heu comment dire... 2/ communiquer de manière claire sur des choses que l'on ne connaît pas ou pas encore assez n'est pas chose facile. Je n'ai personnellement pas de souci avec un "je n'ai pas la réponse" mais ce n'est pas le cas de tout le monde. 3/ communiquer clairement en suivant des rêgles strictes comme les auteurs avec l'écriture inclusive ou d'autres avec des rêgles juridiques c'est correct d'un point de vue formel mais pas toujours abordable. Si des spécialistes en communication n'en n'ont pas conscience mon petit doigt me dit que l'administration de la santé (les différents spf etc.)qui ont bien d'autres choses à faire n'y arrivera pas nécessairement mieux.

  • Posté par Staquet Jean-marie, mercredi 25 novembre 2020, 20:00

    Écriture « inclusive »=pas de lecture.

  • Posté par Trevisan Lucio, mercredi 25 novembre 2020, 18:52

    Etre acariâtre, penser qu'on est les seuls à connaître la vérité et ne pas accepter le débat, c'est faire preuve d'intransigeance.

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs