Accueil Sports Football Football à l'étranger

Maradona, l’homme qui a tué le joueur tout en faisant sa légende

L’ancien football, qui a écrit l’histoire du ballon rond, est mort ce mercredi à l’âge de 60 ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dernière et ultime provoc en référence à l’un des gestes marquant de sa carrière lors du Mondial 86 face à l’Angleterre, Diego Maradona a rendu hier après-midi son dernier souffle pour le remettre entre les mains de Dieu. Du moins l’espèrent ceux qui le pleurent et prient aujourd’hui pour le salut d’une âme damnée doublée d’un génie du foot. El Pibe de Oro, le gamin qui s’est extrait des quartiers pauvres de Bueno Aires pour devenir une icône du sport mondial, s’en est allé au terme d’une vie qu’il a brûlée par tous les bouts possibles et sans doute même pas imaginables. Cette vie faite d’arrêts sur image, toutes plus marquantes les unes que les autres, tant dans l’ultra dimension sportive qu’il a incarnée à Naples et en sélection argentine, que dans cette déchéance pathétique d’une star bouffie de cocaïne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 26 novembre 2020, 14:47

    En hommage, RTL-Tvi diffuse ce soir "Razzia sur la Schnouff".

  • Posté par Chimento Giovanni., jeudi 26 novembre 2020, 12:03

    Dans le cas de MARADONA, il ne courait pas après l'argent, si ce n'est que pour le dépenser allégrement et en faire profiter aux autres.

  • Posté par Waeghenaere Guillaume, jeudi 26 novembre 2020, 11:53

    Que d'éloges pour un jongleur de ballon rond, tricheur de surcroît, dopage, drogue, à croire que la presse n'a rien trouvé de mieux...Attention, je ne critique personne, l'intéressé a certainement beaucoup de talent, mais faut-il en faire une icône éternelle.... tout cela me semble bien déplacé.

  • Posté par Andrès Alvarez Fernandez, jeudi 26 novembre 2020, 13:31

    Son engagement politique et social font autant pour sa légende que ses performances sportives. Ecoutez les pauvres de Naples ou d'Argentine beaucoup disent qu'il leur a rendu leur fierté. Peu peuvent se targuer d'en avoir fait autant même dans ceux qui vouent leur vie à la politique. Il s'est engagé en faveur de la gauche et de Cuba. On peu dès lors critiquer ou non ses régimes mais limiter Maradona à un footballer, c'est ne pas voir l'homme et sa légende. Cela étant dit, rien ne nous oblige à l'apprécier

  • Posté par Spilman Marie-Anne , jeudi 26 novembre 2020, 8:23

    L'humanité a les dieux qu'elle mérite, c'est-à-dire l'argent et le superficiel superflu! Constant Depièreux

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs