Réouverture des commerces, fêtes…: ce qui sera discuté par le Comité de concertation ce vendredi

Réouverture des commerces, fêtes…: ce qui sera discuté par le Comité de concertation ce vendredi

Ce vendredi, le comité de concertation se penchera sur la période des fêtes et sur les magasins. Le ministre des Indépendants David Clarinval a plaidé lundi pour que la réouverture des commerces et de l’horeca soit sérieusement envisagée, ajoutant que si ce n’était pas possible, il proposerait des assouplissements.

Le Premier ministre Alexander De Croo a expliqué mardi que toute décision devrait être prise sur base de faits et de chiffres. « Je comprends évidemment que des entrepreneurs veulent relancer leur activité. Nous clarifierons vendredi si c’est possible et dans quelles conditions », a-t-il commenté.

Selon nos informations, un consensus est présent sur la réouverture des commerces, ils pourraient dès lors rouvrir en décembre. Reste à s’entendre sur les modalités pratiques lors du Comité de concertation de vendredi.

Les fêtes

La question des fêtes est aussi sur la table du Comité de concertation de vendredi. Avec un objectif partagé par plusieurs partis : offrir des perspectives aux Belges, pour les aider à garder le moral.

Le baromètre

Une nouvelle version du « baromètre corona » sera discutée vendredi en comité de concertation entre le Fédéral et les entités fédérées, a indiqué mardi le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, au cours du débat sur sa note politique.

Ce baromètre, qui doit régler l’adoption de mesures sanitaires en fonction de l’évolution de l’épidémie, se fait attendre depuis des semaines.

M. Vandenbroucke avait déjà freiné son adoption, soulignant que la version à l’étude n’était pas adaptée à la situation. Le projet actuellement sur la table serait simplifié en deux phases, la première concernant la sortie de crise, la seconde pour éviter d’y revenir, en spécifiant que faire en fonction des indicateurs disponibles.

L’idée ne serait pas d’instaurer une automaticité entre ces indicateurs et les mesures à prendre. La situation devrait donc toujours être évaluée. Pas question donc qu’une évolution constatée au matin mène automatiquement à l’entrée en vigueur d’une mesure l’après-midi.

Enseignement

La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) s’entretiendra ce jeudi avec les acteurs de l’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles au sujet de la session d’examens de janvier prochain, a-t-elle indiqué mercredi en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La ministre a expliqué avoir déjà consulté des experts sanitaires pour évoquer cette nouvelle session d’examens, et les modalités à respecter en cas d’épreuves organisées en présentiel.

Si la majorité des examens devraient bel et bien à nouveau se tenir à distance en janvier prochain, l’idée est toutefois de permettre quelques épreuves en présentiel, notamment dans certaines filières, comme les soins infirmiers, la médecine, les arts, etc., des domaines où il peut être difficile d’évaluer à distance la qualité de certains gestes professionnels ou pratiques posés par les étudiants.

Selon la ministre, la réunion de jeudi avec les acteurs de l’enseignement supérieur visera à leur présenter et discuter les recommandations formulées par les experts sanitaires, et formuler ensuite une série de propositions concrètes pour l’organisation de la prochaine session.

Ces propositions seront alors soumises aux membres du comité de concertation (CodeCo) qui doit à nouveau se réunir ce vendredi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous