Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

La chronique «Vous avez de ces mots»: {Dans le chef de}, bille en tête!

Une chronique de langue qui ne mâche pas ses mots

pour faire la fête à ce français qui est le nôtre.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Il est des mots dont l’histoire est toute une aventure, qu’on ne peut aborder qu’une fois armé de pied en cap, tant ses péripéties vous font tourner la boule. Celle du nom chef est du nombre. Elle sera l’occasion de découvrir la très sélecte locution dans le chef de, absente du français général, mais appréciée dans la belge francophonie. Plongée au cœur de l’histoire du français, sans se prendre la tête !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Coets Jean-jacques, dimanche 29 novembre 2020, 17:02

    Cela peut sembler surprenant pour les profanes mais le mot anglais "handkerchief (mouchoir)" est issu de couvre-chef. Il dérive de "cuevrechef" en vieux français et désigne une protection en tissu, pas seulement pour la tête. Celui-ci devient "keverchef" au 13e siècle, puis "kerchef" et finalement "kerchief" pour désigner une pièce en tissu qui couvre la tête. Il se spécialise par l'ajout de "hand (main)" pour signifier qu'il protège ainsi la main alors que l'usage était encore (défendu par l'illustre Voltaire lui-même qui considérait le mouchoir comme inutile et efféminé) de se moucher entre les doigts. Notre "mouchoir" quant à lui vient de "muccare" et "muccus", et donc aussi "mucosité". Ce qui peut expliquer qu'il ait eu mauvaise presse... Ironiquement, "handkerchief" est une pièce de tissu, tandis que "tissue" est un morceau de papier (pour se moucher, pour la cuisine, etc.) Les langues savent nous tromper !

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 27 novembre 2020, 17:29

    Très chouette article, merci!

  • Posté par Rahier Pierre, vendredi 27 novembre 2020, 14:19

    L'important est de tenir compte de la personne à qui l'on s'adresse et réserver les belgicismes aux Belges. Il y a quelques années, je revenais de l'aéroport de Charleroi avec des amis français, quand la RTBF nous avertit d'un danger sur l'autoroute que nous empruntions : la présence d'un conducteur fantôme. Mes passagers n'avaient aucune idée précise de la signification de cette expression.

  • Posté par Coets Jean-jacques, dimanche 29 novembre 2020, 17:15

    @Jacques Marlier : Vous pouvez quand même difficilement affirmer qu'il serait encore une personne en Belgique ou en France incapable de comprendre le terme "distanciation sociale" ?! Je reconnais que l'Académie la condamne, mais au simple prétexte qu'elle évoquerait le refus de se mêler à d'autres classes sociales, ce qui remonte au 19e voire au 18e siècle. A ma connaissance, il n'y a rien de mal à vouloir élargir ou même diversifier un sens, cela se produit très souvent. Regardez seulement les sens "historiques" de mots tels que "s'avérer, crucial, obsolète, sanctuaire..." pour vous en rendre compte. Alors oui, l'anglais y joue un rôle déterminant, comme d'autres langues ont pu le faire comme l'italien, le néerlandais, ou l'allemand... Est-ce un péché ? Je ne le pense pas, mais je devine que vous vous rangeriez plutôt du côté de l'Académie. Finalement, et très personnellement, je fais partie de ceux qui auraient préféré voir "distances physiques" s'imposer mais il faut bien accepter qu'aujourd'hui, c'est socialiser tout court qui est proscrit !

  • Posté par Coets Jean-jacques, dimanche 29 novembre 2020, 16:34

    Cela vous fera sans doute plaisir d'apprendre que "conducteur fantôme" est aujourd'hui d'usage assez courant en France, en particulier sur la station FM d'informations autoroutières 107,7. De plus, cette expression est la même dans de nombreuses langues comme l'anglais ou les langues scandinaves. Je pense que nous devrions être heureux de pouvoir ainsi enrichir notre langue, même si les grincheux et les français ne s'y retrouvent pas toujours.

Plus de commentaires

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs