Fêtes de fin d’année: «Il ne faut pas qu’on perde tout ce qu’on vient de gagner», rappelle Leïla Belkhir

Leïla Belkhir
Leïla Belkhir - Capture d’écran

Pourra-t-on célébrer Noël en famille d’ici un mois ? Dans l’attente des décisions du prochain Comité de concertation, l’infectiologue Leïla Belkhir (Saint-Luc) s’est exprimé au sujet des fêtes de fin d’année au JT de la RTBF ce jeudi soir.

« Il va falloir réinventer Noël. Les fêtes comme avant avec 10-15-20 personnes dans un endroit confiné où on va manger et boire pendant plusieurs heures c’est un risque. Il faut essayer de limiter le nombre de personnes en plus, une personne voire peut-être deux. Et pourquoi pas réinventer, en privilégiant les activités à l’extérieur. »

La scientifique rappelle que dans tous les cas, il faudra respecter les gestes barrière et protéger les personnes âgées et les plus vulnérables.

Se dirige-t-on vers une troisième vague ? « L’inquiétude est encore présente, souligne Leïla Belkir. On reste avec un nombre de personnes hospitalisées important, il va falloir être très prudent dans cette nouvelle phase, il va falloir mettre ça en équilibre. Si on ne fait pas attention, clairement il y a un risque que cela reparte à la hausse, et il ne faut pas perdre ce que l’on vient de gagner. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous