Accueil

L’analyse

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Après quinze ans comme vice-Première (sous Verhofstadt, Leterme, Van Rompuy et Di Rupo), quinze ans à peser dans les décisions prises, à opérer dans les compromis, quel supplice de voir filer comme ça, impuissante presque, les projets de loi suédois au Parlement, quelle épreuve de voir la majorité MR/N-VA/CD&V/VLD, « large du côté flamand », imposer son rythme. Emmenant les socialistes à la Chambre depuis dix mois, confusément au début, concentrée maintenant, Laurette Onkelinx est en quête d’efficacité dans le travail de « résistance » parlementaire. La nouvelle entente avec le SP.A de John Crombez représente un atout ; la coopération, in situ, avec les verts, le PTB, le FDF et le CDH est allée en se renforçant ces derniers mois, quand la majorité a soumis aux débats et aux votes ses réformes ancrées à droite : de l’index aux pensions en passant par les visites domiciliaires ou ses options budgétaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs