Accueil Société

Yves Van Laethem: «Quelles que soient les mesures prises pour les Fêtes, il faudra rester vigilant» (vidéos)

Contaminations, hospitalisations, décès: le Centre de crise a fait le point sur les chiffres relatifs au coronavirus avant le Comité de concertation, qui devrait annoncer de nouvelles mesures ce vendredi.

Temps de lecture: 3 min

Lors de la troisième et dernière conférence du Centre de crise de la semaine, les porte-parole interfédéraux, Yves Van Laethem (côté francophone) et Steven van Gucht (côté flamand), ont commenté les chiffres relatifs à l’épidémie de coronavirus du pays, et ce quelques heures à peine avant un nouveau Comité de concertation.

Yves Van Laethem a souligné la « diminution globale des contaminations, des hospitalisations et des décès ». Le Centre de crise n’a pas souligné d’impact de la rentrée scolaire, mais bien une petite augmentation suite aux testings des asymptomatiques. « Si cette baisse se poursuit à ce rythme, le nombre de contaminations pourrait redescendre à environ 500 d’ici la fin de l’année », a précisé Yves Van Laethem. « Cela peut paraître peu, mais il faut souligner qu’il y en avait cinq fois moins en juin. Nous serons cette fois dans une période avec des circonstances favorables au virus. »

Si les indicateurs vont dans le bon sens, Yves Van Laethem a tenu à être prudent alors que les Fêtes de fin d’année se rapprochent : « Quelles que soient les mesures prises pour les Fêtes, il faudra rester vigilant. »

Comité de concertation

Après Yves Van Laethem et Steven Van Gucht, c’était au tour d’Antoine Iseux de s’exprimer : « Comme chacun le sait, le Comité de concertation va débuter à 13h, pour voir si les mesures en vigueur peuvent être adaptées (…) s’il peut envisager un allégement des mesures, c’est le résultat de nos efforts communs. Car il y a des ça quelques semaines, la direction que prenait la courbe des hospitalisations était dramatique, mais grâce à notre engagement à tous, nous avons réussi à aplatir ces courbes et nous pouvons maintenant regarder en avant, avec espoir mais avec prudence », a-t-il souhaité souligner.

Maisons de repos

Comme tous les vendredis, les porte-parole ont fait le point sur les maisons de repos. En Flandre, 37 % des maisons de repos connaissent au moins un cas de Covid, 51 % en Wallonie, et 47 % en Wallonie. « L’entièreté des chiffres que l’on vous annonce aujourd’hui va dans une bonne direction, tant pour la population en général que pour la situation en maison de repos. Mais nous voulons retrouver la situation que nous avions au seuil de l’été, et nous espérons une grande prudence, quelles que soient les mesures qui vont être annoncées », a rappelé Yves Van Laethem

Jeudi, 4.395 malades du Covid-19 étaient hospitalisés, selon les experts de Sciensano. Un nombre qui continue de baisser, alors que 4.570 lits d’hôpitaux étaient encore occupés mercredi par des patients infectés par le coronavirus.

Soins intensifs

Les soins intensifs traitaient 1.034 patients jeudi, dont 671 nécessitaient une assistance respiratoire. Là encore, on constate une baisse en 24 heures. Sur les sept derniers jours, une moyenne quotidienne de 256,9 admissions à l’hôpital a été enregistrée, soit une diminution de 31 %. « Beaucoup moins que lors du pic de la deuxième vague mais beaucoup plus que début mai, lors des premiers signes de déconfinement », a encore remarqué Yves Van Laethem.

Sur la période du 17 au 23 novembre, 2.764,6 infections en moyenne ont été dépistées par jour (-37 %). Depuis le début de l’épidémie, 567.532 cas ont été détectés au total. L’incidence sur 14 jours atteint 434,1 contaminations pour 100.000 habitants.

Au total, 16.219 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19. Le bilan des décès s’est alourdi de 142 morts par rapport aux données communiquées mercredi. La moyenne des décès quotidiens poursuit sa baisse, avec 149,1 morts par jour en moyenne entre le 17 et le 23 novembre (-21,3 %).

Tests

Entre le 17 et le 23 novembre, plus de 28.200 tests ont été effectués en moyenne chaque jour, pour un taux de positivité de 12,5 %. Depuis le début de l’épidémie, plus de 5,7 millions de tests ont été réalisés. Le Centre a souligné une petite augmentation suite aux testings des asymptomatiques.

À lire aussi Le temps n’est pas aux disputes de chiffonniers ou communautaires

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 27 novembre 2020, 15:30

    Pour lui, le job est fait. Peu importe que les gens meurent de désespoir ou d'isolement ou totalement ruinés, dès qu'ils ne meurent pas de la covid et ne se rendent pas à l'hôpital. Dès le départ en mars ce fût comme cela.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 27 novembre 2020, 18:02

    Pourquoi raconter n'importe quoi et sortir ce genre d'incongruités, Madame Bricourt? Vous pensez sincèrement qu'il importe peu à M. Van Laethem tout ce qui sort du cadre strict du Covid?

  • Posté par seghers emmanuel, vendredi 27 novembre 2020, 13:14

    Il ne faut pas critiquer les experts en tant que compétence dans leur domaine mais plutôt leurs interventions qui sont pour beaucoup plus politique qu'autre chose. Ici il demande de rester vigilant et il n'y a rien de contestable de ce coté. Aussi c'est autant normal qu'un médecin urgentiste veuille stopper tout pour éviter de voir la souffrance des gens qui arrivent chez lui mais s'il intervient sur ouvrir ou fermer des commerces cela devient un avis de citoyen dans la vie politique. La Noel n'est pas pour tout le monde une grosse bouffe et une personne de 94 ans pour qui c'est peut être la dernière occasion de voir ses enfants, petits enfants ou arrière petits enfants c'est tout autre chose. Cela devrait rester son choix et a ceux qui le voient de faire le nécessaire pour éviter de le contaminer. Aujourd'hui un peu d'humanité est nécessaire et on ne gère pas cela par des modèles excels.

  • Posté par M. G., vendredi 27 novembre 2020, 12:49

    quel idiot ce gars, il est le premier à dire "tous les indicateurs sont bons" "tout va bien", et il pense que les gens vont écouter sa mise en garde ? Mais même pas en rêve, j'ai jamais croisé autant de monde sans masque que ce matin en allant au boulot .... Les gens ont clairement l'esprit de fête, et je peux le comprendre vu qu'on vit dans le confinement depuis plus de 8 mois ....

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 27 novembre 2020, 13:04

    Ce n'est pas parce que "tous les indicateurs sont bons" (à la baisse plutôt, pas encore "bons" et de loin) qu'il faut en déduire que "tout va bien". L'idiot n'est pas celui qu'on pense. Et si "tout ce monde" recommence à faire tout et n'importe quoi, on n'est pas prêt d'en voir la fin de ce "confinement de 8 mois" (interrompu tout de même par 4 mois de dé-confinement, vous avez déjà "oublié" les mois de juin, juillet, août et septembre)...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs