Accueil Société

Le commissaire bruxellois Vandersmissen sur la sellette

Les méthodes musclées du commissaire divisionaire chargé du maintien de l’ordre au sein de la zone de police de Bruxelles-Ixelles sont, une fois de plus, pointées du doigt.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Pierre Vandersmissen, commissaire divisionnaire chargé du maintien de l’ordre au sein de la zone de police de Bruxelles-Ixelles (Polbru), est sur la sellette après l’embastillement, manu militari, de l’avocat Alexis Deswaef, président de la Ligue des droits de l’homme, samedi dernier, place de la Bourse. Ce n’est pas la première fois qu’il est montré du doigt. Et l’affaire envenime les relations délicates que le bourgmestre Yvan Mayeur entretient avec son corps de police.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par André Weissenberg, samedi 9 avril 2016, 8:20

    Le problème, dans le cas présent, vient des instructions inapplicables données à la police par M. Mayeur. "L’interdiction de manifestation et de rassemblement ne valait que pour les groupements d’extrême droite ...", justifie-t-il après coup, chargeant sa police et apportant de l'eau aux moulins flamands. Or, ce n'est pas à la police de déterminer qui est d'extrême droite et qui ne l'est pas. Elle a raison d'embarquer qui refuse d'obtempérer.

  • Posté par Jean-Jacques Coets, mardi 5 avril 2016, 19:23

    La police de Bruxelles-ville/Ixelles est un réel problème pour tout le monde. Sa violence, son racisme, ses dérapages sont constants. De plus, je pense me souvenir que la police est aux ordres du bourgmestre et non pas le contraire. Le bourgmestre doit se faire respecter de sa police et, elle, s'abstenir de tout corporatisme. Et j'aimerais beaucoup que les éditorialistes flamands balayent devant leurs portes également !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs