Coronavirus: la rentrée scolaire n’a pas eu d'impact visible sur les contaminations

Coronavirus: la rentrée scolaire n’a pas eu d'impact visible sur les contaminations
Photo News

Le retour des élèves dans les classes après les congés prolongés d’automne n’a pas entraîné un impact visible sur les contaminations au coronavirus, a indiqué vendredi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral francophone, lors de la présentation des chiffres de l’institut de santé publique Sciensano. Sur la période du 17 au 23 novembre, 2.765 infections en moyenne ont été dépistées par jour, un chiffre qui diminue de moitié tous les 11 jours.

« Cinq fois moins en juin »

La diminution globale des contaminations, des hospitalisations et des décès se confirme. Si cette baisse se poursuit à ce rythme, le nombre de contaminations pourrait redescendre à environ 500 d’ici la fin de l’année, a précisé Yves Van Laethem. «Cela peut paraître peu, mais il faut souligner qu’il y en avait cinq fois moins en juin. Nous serons cette fois dans une période avec des circonstances favorables au virus.»

Toujours 1.034 personnes aux soins intensifs

Selon les données de Sciensano, le nombre de nouvelles hospitalisations s’élève à 257 par jour en moyenne (-31%). Jeudi, 4.395 malades du Covid-19 étaient hospitalisés, dont 1.034 aux soins intensifs. «Beaucoup moins que lors du pic de la deuxième vague mais beaucoup plus que début mai, lors des premiers signes de déconfinement», a encore remarqué Yves Van Laethem.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous