Accueil Société

Les labos médico-légaux wallons La Wallonie sera bientôt privée de tests ADN judiciaires

Le dernier labo médico-légal du sud du pays va devoir fermer ses portes. En cause, une diminution sanglante des tarifs du ministère de la Justice.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Etrange paradoxe : alors que des pans entiers des enquêtes sur les attentats terroristes sont fondés sur des analyses ADN, les deux laboratoires médico-légaux installés en Wallonie sont sur le point de disparaître, faute d’être payés de manière correcte par le ministère de la Justice. C’est en tout cas le sens du coup de gueule du professeur Philippe Boxho, directeur du centre médico-légal de Liège. Le dernier en Wallonie à proposer encore ce type de service. Depuis que Bio.be, autre labo d’expertise installé à Gosselies, a fermé le 15 mars dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs