Accueil L’archive

5 avril 2008 : «Charlton Heston, le héros à double face»

Heston, c’est Moïse, Le Cid, Ben Hur… « Mettez-lui une toge, il sera parfait », disait Anthony Mann.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

On y a encore eu droit récemment, à Pâques : Les dix commandements un jour sur une chaîne de télé, Ben Hur le lendemain sur une autre. On remet le couvert chaque année. Et chaque fois, on redécouvre Charlton Heston, le Moïse impérieux de l’un, le Ben Hur impétueux de l’autre. Chaque fois aussi, on se laisse prendre. Parce que Cecil B. DeMille et William Wyler sont d’excellents réalisateurs. Mais aussi parce qu’il y a le bon vieux Charlton, et qu’on y croit, aux personnages qu’il incarne. Même si son Moïse vieillissant est plus divin qu’humain – mais c’est la part demillienne du film. Même si Ben Hur est plus un personnage de BD qu’un homme, mais c’est la part wylerienne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs