Accueil Opinions

Pourquoi les gains des jeux de hasard ne sont pas taxés?

Parfois avancée comme une piste pour augmenter les recettes de l’État, la taxation des gains liés aux jeux de loterie et autre paris n’a encore jamais été retenue

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Le 31 janvier 2015, un habitant du Brabant wallon trouvait les six bons numéros à l’Euromillions et remportait quelque 21 millions d’euros. Ce montant valait comme un gain net. Car, en Belgique, les revenus de la loterie sont exonérés de tout impôt. Et il en va de même pour les gains empochés au casino, auprès d’une société de paris ou tirés de jeux de hasard.

Ces exonérations s’appliquent à la Belgique mais également à une série d’autres pays européens. Il n’empêche, elles peuvent poser question. Ne fût-ce que comparativement, alors que la législation fiscale belge par exemple prévoit un large éventail d’impositions sur de bien plus faibles revenus. Deux exemples qui en valent d’autres, celui du philatéliste qui revend quelques pans de sa collection ou celui du brocanteur qui se sépare de quelques meubles. Dans les deux cas, les revenus sont pourtant sans commune mesure avec les gains remportés par un gagnant au rang 1 du Lotto.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs