Getronics Belux - Le syndicat chrétien en justice contre la reprise de Getronics Belux

Fin octobre, 110 travailleurs de Getronics ont été repris par deux autres sociétés du secteur ICT, Connectis et Cegeka, à la suite de l'intervention d'un curateur. Le 10 novembre, la faillite a été prononcée pour les autres pans de la société et on a appris vendredi qu'aucune solution n'avait été trouvée pour les 220 travailleurs restants.

"La procédure de transfert sous autorité de justice en octobre ne s'est pas déroulée correctement", commente un représentant du syndicat chrétien. "Le délai d'un mois était beaucoup trop court pour être valable." Le syndicat a donc entamé des démarches pour assigner en justice Connectis, Cegeka et le curateur chargé de la reprise.

Selon le représentant syndical, Getronics Belux n'a pas publié toute l'information sur ses finances et ses activités. "C'est pourtant indispensable afin que les acheteurs potentiels puissent disposer de toute l'information en vue de faire une offre. Connectis appartient au groupe Getronics qui a démantelé sa filiale belgo-luxembourgeoise cet été. Connectis détenait ainsi par ce biais toute l'information, contrairement aux autres acteurs. Connectis a donc été énormément avantagée."

Selon l'enquête menée par le syndicat, les entités de la société vendues représentaient une marge bénéficiaire de 3,2 millions d'euros. La part que Connectis a achetée est estimée à 2 millions d'euros. L'ACV-Puls/CNE a connaissance d'un autre acteur ICT qui voulait avancer un tel montant. "Mais comme le délai était trop court et l'information incomplète, le deal a capoté." Connectis a finalement déboursé 250.000 euros pour sa part et Cegeka 7.501 euros.

"Par cette action en justice, nous souhaitons annuler la reprise", poursuit le représentant de l'ACV-Puls. Si le syndicat parvient à ses fins, il espère que les autres candidats intéressés se manifestent à nouveau. "Une partie du personnel pourrait ainsi tout de même être sauvée et les travailleurs de la partie en faillite recevraient l'argent auquel ils ont droit."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous