Accueil Belgique Politique

Coronavirus: ça va mieux, mais pas assez pour un vrai Noël

L’ouverture des commerces non essentiels, des piscines et des musées ne sont pas des « assouplissements » assurent les autorités. Même si tout va bien, le déconfinement ne sera pas d’actualité avant février 2021.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il y a eu ces quelques mots d’espoir pour commencer : « La situation est meilleure dans notre pays qu’il y a quatre semaines. On a réussi à inverser la courbe de l’épidémie, grâce à un effort mutuel de l’équipe de 11 millions de Belges ». Une très brève éclaircie dans la bouche du Premier ministre Alexander De Croo avant qu’il n’en revienne au constat inévitable face aux chiffres du coronavirus en Belgique : « La situation reste dramatique ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Hubert Wynands, samedi 28 novembre 2020, 14:22

    Et c’est quoi la définition d’un vrai Noël ?

  • Posté par D'Hondt Christiane, samedi 28 novembre 2020, 12:11

    Je comprends les mesures prises mais pas pour les salons de coiffures qui avaient fait le maximum . Mais pas de femmes parmi nos éminences ! Ils ne peuvent comprendre qu'une bonne coupe peut vous redonner un moral d'acier pour continuer à subir.

  • Posté par D'Hondt Christiane, samedi 28 novembre 2020, 12:11

    Je comprends les mesures prises mais pas pour les salons de coiffures qui avaient fait le maximum . Mais pas de femmes parmi nos éminences ! Ils ne peuvent comprendre qu'une bonne coupe peut vous redonner un moral d'acier pour continuer à subir.

  • Posté par burnotte Michel, samedi 28 novembre 2020, 10:45

    Petit rappel : La pollution de l'air en Europe diminue mais tue encore 400 000 personnes par an. Aucun comité de concertation!

  • Posté par Chachkoff Yann, samedi 28 novembre 2020, 10:57

    Non, parce qu'il existe déjà des organes - gouvernementaux ou non - qui tentent de gérer ce problème et d'y apporter des solutions. Des sommets comme celui qui a donné l'accord de Paris sont un peu l'équivalent d'un méga comité de concertation à l'échelle planétaire. L'échelle de temps entre les deux problèmes n'est pas comparable; il est normale que la stratégie de réponse soit différente. D'autant que nous n'avons pas encore de solution magique à la pollution de l'air.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs