Accueil Culture Musiques

Etienne Debaisieux artiste-artisan

Pilier du Chœur de Chambre de Namur, il a développé une activité de facteur d’orgues.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Etienne Debaisieux construit des orgues positifs, ceux-là même qui assurent l’armature de base du continuo dans la musique baroque. « La musique doit toucher l’âme et, en musique baroque, l’orgue doit dialoguer avec la voix, souligner les répliques tout en osant une certaine improvisation qui fait la vie même de la phrase musicale. L’instrument doit donc être très flexible. Pour moi, il est aussi important d’envisager le son de l’orgue en correspondance avec les voix et les autres instruments du continuo qui peut parfois être très riche avec des guitares, des luths et des violes de gambe. Il fait partie d’un ensemble et doit dégager une certaine douceur qui n’est pas exempte d’une sensualité discrète. J’ai eu la chance de construire les instruments qui accompagnaient naturellement la musique que je chantais. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs