La Grand-Place de Bruxelles noire de monde: Marc Van Ranst furieux

La Grand-Place de Bruxelles noire de monde: Marc Van Ranst furieux

Le célèbre virologue Marc Van Ranst a fortement réagi aux photos et vidéos de la Grand-Place de Bruxelles, très fréquentée ce samedi soir. « Certaines personnes comprennent d’elles-mêmes, d’autres comprennent quand on leur explique, et certaines ne comprendront jamais », a écrit sur Twitter le scientifique.

Présent dans le centre-ville hier soir, un de nos journalistes confirme les images diffusées et partagées en masse sur les réseaux sociaux. « Il y a vraiment beaucoup de monde. Il était assez difficile de se déplacer dans les rues adjacentes à la Grand-Place. » Malgré un public familial et une ambiance bon enfant, il était impossible de respecter les distances de sécurité. « Il y avait de gros attroupements autour du sapin et de la crèche sur le Grand-Place. Il y avait également de très longues files pour les gaufres et frites. »

Dans la galerie de la Reine, il était même possible de profiter de certains plaisirs de Noël. « Un bar proposait des bières et des vins chauds servis dans des verres en verre. Les clients se posaient tranquillement dans la galerie sur les appuis de fenêtre en profiter. Sans masque donc. »

Philippe Close réagit

Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles a également réagi. « Beaucoup de gens se sont rendus dans le centre-ville aujourd’hui. Malheureusement trop de gens en même temps, » a sobrement écrit sur Twitter le bourgmestre. « Nous demandons à chacun d’entre vous de respecter toutes les consignes sanitaires. Nous devons absolument poursuivre, ensemble nos efforts. »

Samedi soir, Oliver Slosse, porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Capitale – Ixelles, a assuré à Het Laatste Nieuw que la police était présente et parlait aux gens. « Nous ne vérifions pas intensivement car il semble que ce soient principalement des bulles familiales. Mais il y a beaucoup de monde, alors nous y ajoutons des équipes supplémentaires ».

« Si c’est le premier pas vers ce qui est à venir, nous devrons nous adapter », poursuit le porte-parole de la zone de police. « Nous étudions les mesures possibles pour éviter que tant de personnes ne se réunissent au cours du mois à venir. »

Problème similaire à Bruges

À Bruges, la police a demandé au public de ne pas se rendre au festival des lumières durant ce week-end en raison d’une affluence trop importante.

Lire aussi NoValueFoundForName

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous