Accueil Société

Coronavirus: ces personnes qui passent entre les mailles des aides covid

Les aides sociales pour aider certaines catégories de la population à faire face aux conséquences du confinement, ne sont pas accessibles à tous. Certaines personnes n’ont d’autres choix que de se tourner vers les CPAS. Mais elles rechignent à envisager cette solution.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Les commerces (non essentiels) à l’arrêt, l’économie au ralenti… Le coronavirus plonge nombre de personnes dans une précarité. Et si différents mécanismes d’aides publiques ont été mis en place, certains passent encore entre les mailles du filet.

1

Des indépendants

L’horeca, le secteur événementiel, les métiers de contact, les commerces non essentiels… On ne compte plus les indépendants et PME qui se sont vu octroyer le double droit-passerelle de crise et, d’ici peu en Wallonie, la nouvelle prime régionale octroyée en raison d’une mise à l’arrêt forcée des activités en raison de la pandémie. Mais à côté de ces secteurs, d’autres ne sont pas éligibles à cette allocation d’infortune, pas plus qu’au droit-passerelle de soutien à la reprise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs