Marches «des libertés» en France: 98 policiers et gendarmes blessés

Marches «des libertés» en France: 98 policiers et gendarmes blessés

Près d’une centaine de policiers et gendarmes ont été blessés samedi en France lors des manifestations contre le texte de loi « Sécurité globale » et les violences policières, selon un bilan définitif donné dimanche par le ministre français de l’Intérieur.

Dans un tweet, Gérald Darmanin a fait valoir que selon un bilan définitif, il y avait eu « 98 blessés parmi les policiers et les gendarmes ». « Je leur apporte tout mon soutien. Les auteurs de ces violences doivent être poursuivis », a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt dans l’après-midi, également dans un tweet, M. Darmanin avait assuré avoir eu « de longues conversations avec la plupart des policiers blessés ». « Je voulais m’enquérir de leur santé et les assurer de mon soutien », a-t-il ajouté.

Un précédent bilan du ministère de l’Intérieur faisait état de 62 blessés parmi les forces de l’ordre (39 en province et 23 à Paris).

Plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des policiers tabassés par des manifestants.

Au total, ces manifestations ont rassemblé, selon l’Intérieur, 133.000 personnes dont 46.000 à Paris, les organisateurs annonçant pour leur part 500.000 participants, dont 200.000 dans la capitale

le ministère de l’Intérieur, 81 personnes ont été interpellées lors de ces manifestations.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous