Dossiers

Congo Hold-up

  • La plus grande fuite du continent africain révèle comment la banque privée BGFI a été utilisée pour détourner des fonds publics et des ressources naturelles de la République démocratique du Congo, principalement pour l’enrichissement de l’entourage de l’ancien président Joseph Kabila.
  • « Le Soir » et 18 autres médias ont enquêté à partir de plus de 3,5 millions de documents (dont les détails de millions de transactions) obtenus par PPLAAF et Mediapart.
  • Une enquête coordonnée par le réseau European Investigative Collaborations.

Congo Hold-up: comment un demi-milliard s’est évaporé des mines

La Gécamines, société minière publique de la RD Congo, a versé 530 millions de dollars d’« avances fiscales », dont l’Inspection générale des finances n’a pas retrouvé la moindre trace sur les comptes de l’Etat. Nous avons pu documenter que des millions ont bien été détournés, dont une partie en liquide.

Enquête Congo Hold-up: le conflit d’intérêts «ministériel» de la société belge Semlex

Peu après la signature du contrat de production d’un passeport très onéreux avec la RD Congo, le patron belge de Semlex a noué une relation contractuelle avec le ministre des Affaires étrangères de l’époque. Un contrat de location pour un coquet appartement de Kinshasa, interrompu au moment de l’éclatement de l’affaire Semlex dans la presse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner
Plus d'articles