Des tensions au sein du Standard? «J’aurais aimé avoir des explications…»

Philippe Montanier est-il en train de perdre la confiance de certains joueurs?
Philippe Montanier est-il en train de perdre la confiance de certains joueurs? - Belga

La composition d’équipe du Standard pour affronter leur grand rival bruxellois avait de quoi surprendre. À voir les noms couchés sur la feuille de match, Philippe Montanier avait décidé d’opter pour un système… sans véritable avant-centre ! Pourtant, Obbi Oulare était disponible et semblait avoir les faveurs du coach. Après deux semaines sans jouer, l’ancien Brugeois a été titularisé contre Eupen et Lech Poznan, où il a d’ailleurs été exclu en toute fin de première mi-temps. Malgré tout, son entraîneur faisait son éloge après les deux rencontres. « J’ai bien aimé son match. Il a pesé, avec un bon jeu d’appui et a été présent dans la surface sur les centres », avait notamment déclaré le technicien après le partage face aux Pandas.

Toutefois, au coup d’envoi du match à Anderlecht, le grand attaquant liégeois était assis sur le banc. Et il en était le premier surpris. « Honnêtement, je n’ai pas trop compris. J’ai joué les deux derniers matches, je montais en puissance. En plus, en trois saisons au club, je n’avais pas encore pu disputer de Clasico, à cause des blessures, donc j’avais vraiment coché ce match. Mais ce sont les choix du coach et, justement, on n’a pas le choix que de les accepter… Normalement, on a des explications avant la rencontre, et j’aurais aimé en avoir. Mais je n’en ai pas eu, donc j’imagine que je n’en aurai pas… »

Des explications, le Français en a fourni… Mais aux journalistes présents en conférence de presse d’après-match ! « J’ai mis un homme supplémentaire dans le milieu pour avoir de la maîtrise au milieu. Devant, j’avais besoin de vitesse et de percussion. Raison pour laquelle je n’ai pas mis Obbi Oularé dans le onze. Cela dit, j’ai trouvé qu’il était bien rentré, comme les autres remplaçants. Mais j’ai un groupe et je fais mes choix en fonction des besoins de l’équipe. On a trouvé Maxime Lestienne et Michel-Ange Balikwisha à quelques reprises mais on a manqué un peu de peps en zone de vérité. On a mieux fait en seconde période après avoir eu besoin d’une mi-temps pour trouver nos repères. »

Une simple incompréhension ou le début de réelles tensions au sein du groupe du Standard ? Ça, seul l’avenir le dira...

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous