Bruxelles: une vingtaine de personnes verbalisées après une «lockdown party»

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Photo News

Une vingtaine de personnes ont été verbalisées pour non-respect des mesures sanitaires à la suite d’une soirée organisée vendredi soir, au premier étage d’un immeuble au centre-ville de Bruxelles», a déclaré mardi Sarah Durant, porte-parole du parquet de Bruxelles, confirmant une information de la Dernière Heure.

Selon le quotidien, il s’agissait d’une partouze, à laquelle participaient notamment des diplomates et un député européen. Le parquet a indiqué ne pas souhaiter faire de commentaires sur les circonstances de la soirée et sur les personnes présentes.

La police avait fait irruption vendredi soir dans un local situé au-dessus d’un bar, rue des Pierres à Bruxelles, où se déroulait une fête avec alcool et stupéfiants mais aussi une partie de débauche sexuelle réunissant plusieurs personnes, selon la DH.

Lorsque les policiers ont surgi, plusieurs participants étaient dénudés. Un des fêtards a tenté de prendre la fuite en passant par une corniche, mais il s’est retrouvé en fâcheuse posture et s’est blessé. Ce fuyard n’était pas un citoyen lambda, précise le quotidien, puisqu’il s’agissait d’un député européen étranger. Ce dernier a fait valoir son immunité parlementaire, engendrant l’intervention, en pleine nuit, du ministère belge des Affaires étrangères. Toutefois, l’immunité parlementaire ne peut être invoquée en cas de flagrant délit.

Toutes les personnes présentes ont été verbalisées pour non-respect des mesures sanitaires et relaxées ensuite.

Interrogé, le Parlement européen dit n’avoir aucune confirmation des informations relatives à cet eurodéputé. Il fait observer que les règles de conduite de l’institution valent pour les activités parlementaires, et non la vie privée. «Si les faits devaient être établis et punissables au plan administratif ou autre par les autorités locales ou nationales, il reviendrait à ces autorités de décider des sanctions potentielles», a indiqué une porte-parole du Parlement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous