Accueil

Renaud, poings fermés

Un dixième album, bientôt 40 berges, la « chetron » sauvage est toujours colère.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 11 min

On a le droit de ne pas aimer Renaud pour son look ou ses coups de gueule pas toujours adroitement décochés, mais il faut le rencontrer, le laisser parler pour se convaincre définitivement que l'homme est honnête et que l'habite cette passion, un peu candide sans doute, mais doublée d'une chaleur réelle, celle d'un artiste qui est le premier à reconnaître ses défauts et tente sans cesse de s'améliorer.

Il y a deux ans, lors du concert à Forest-National, tu disais que tu travaillais déjà sur de nouveaux morceaux et qu'un nouvel album pourrait déjà être prêt fin 89. Comment se fait-il que ce disque nous arrive deux ans plus tard?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs