Accueil

Le off de la semaine: un miroir

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 2 min

Le fait divers est une valeur sûre du petit écran. On va une nouvelle fois en avoir la preuve avec la « série » de RTL sur « Les dessous de l’affaire Wesphael ». Ce dossier passionne les Belges avec son lot de mystères et de drames intimes. Le fait divers nous concerne tous car cela pourrait nous arriver, à nous ou à notre voisin. Il s’ancre dans la réalité. Il ressuscite les peurs ancestrales. Il happe des inconnus et leur famille quand le glaive du malheur s’abat. Depuis Jacques Pradel en 1993 avec « Témoin nº1 », où il invitait les téléspectateurs à débloquer une enquête en panne (un cold case), suivi de « Perdu de vue » et de « L’heure du crime » sur RTL, le genre prospère. Pas une chaîne sans son rendez-vous régulier. « Indices » sur RTL, « Faites entrer l’accusé » sur France 2, « Non élucidé », « Enquêtes criminelles », les magazines se créent et disparaissent mais l’intérêt demeure.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs