Accueil Société Régions Bruxelles

Police, citoyens et violence: une résolution pour tenter de sortir du marasme à Bruxelles

Dans une actualité entachée de plusieurs affaires, un texte du parlement bruxellois dégage plusieurs pistes pour avancer en matière de transparence de contrôles, de dépôts de plaintes, de formation des policiers, etc.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Nous l’avons écrit à plusieurs reprises au cours des derniers mois : le confinement a agi comme révélateur d’un malaise profond entre citoyens (et plus particulièrement jeunes issus des quartiers populaires) et représentants des forces de l’ordre. Le décès du jeune Adil en avril dernier, relançant le débat sur les contrôles d’identité, en est un exemple éloquent. Le rapport Police Watch de la Ligue des droits humains, évoquant des violences policières et répertoriant une série de témoignages récoltés sur la même période, montre quant à lui que la problématique ne relève pas du fait isolé. Par ailleurs, la publication de vidéos montrant des policiers pris à partie physiquement dans l’exercice de leur fonction se banalise également. Désormais, celles-ci sont partagées directement sur les réseaux sociaux par des syndicats policiers rompus à l’exercice.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stassart Guy, mercredi 2 décembre 2020, 10:44

    Voilà les bobos gauchistes et d'extrême-gauche viennent de crucifier les policiers. Les méchants policiers qui font du profilage ethnique, qui font de la répression malsaine envers ces petits malheureux habitants de Bruxelles sont les responsables de la zone de non droit qui se crée à Bruxelles. MERCI aux politiciens de me... qui pensent plus à leurs futures élections qu'à la sécurité de bons citoyens.

Aussi en Bruxelles

Podcast – Une salle de consommation de drogue à Bruxelles

Une salle de consommation à moindre risque se prépare à ouvrir dans le centre de Bruxelles, rue de Woeringen. La salle accueillera des usagers de drogues, qui pourront y consommer leurs produits de manière plus sûre. L’objectif : sortir la consommation de la rue. Une première dans la capitale.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs