Accueil Société

Covid longs: des symptômes persistants, souvent invalidants

Entre 10 % et 20 % des malades du covid ressentent des séquelles de la maladie plusieurs semaines, voire des mois après l’infection. Ils réclament une reconnaissance de la part des autorités, en plus d’une prise en charge globale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Ils ont fait le covid il y a plusieurs semaines, parfois plusieurs longs mois, et ne s’en remettent toujours pas. D’après une projection du chercheur Martijn Spruit (UHasselt), ces patients longue durée qui n’ont pas nécessairement développé une forme grave représenteraient 10 % des malades. Une étude de l’université d’Anvers fait monter le chiffre à 20 %. Les femmes jeunes seraient aussi plus touchées que les hommes par la persistance de la maladie, tandis que les enfants et adolescents sont aussi concernés par ce covid long, a montré une étude suédoise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par ... Jacques, samedi 5 décembre 2020, 12:43

    Encore un article anxiogène. Si on enchaînait plutôt sur les cancers, le nombre de morts cancéreux par jour avec photos chocs à l'appui. Histoire de vendre un vaccin contre le cancer dans quelques mois ...

  • Posté par Woodbury Michel, jeudi 3 décembre 2020, 10:38

    Comme on pouvait s'y attendre, pour les autorités, il est urgent de prendre son temps. Un an d'étude du KCE "pour définir un cadre" ! Qui écoute l'OMS et les professionnels qui soulignent que ces malades ont besoin de reconnaissance et d'aides rapidement ? On parle de 10 à 20% des malades du Covid, cela fait beaucoup de gens. Pourquoi leur souffrance et leur besoins ne comptent-ils pas ?

  • Posté par Yslaire Bernard, jeudi 3 décembre 2020, 9:30

    Le docteur Knock avait raison avant l'heure. Un patient qui n'est pas malade (du covid long) est un patient qui l'ignore.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs