Accueil Société Régions Wallonie

Rénovation urbaine: Charleroi poursuit sa mue

Le bourgmestre Paul Magnette a enfin pu dévoiler le début des travaux de la ville haute, la deuxième phase de la transformation de la principale cité de Wallonie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Paul Magnette, le bourgmestre de Charleroi, était particulièrement soulagé de pouvoir enfin dévoiler le début des travaux de la ville haute, la deuxième phase de la transformation de la principale cité de Wallonie. « Une société non-retenue pour le marché public avait introduit un recours devant le conseil d’état mais elle a été déboutée et nous pouvons donc enfin lancer la rénovation de la ville haute dès le mois de février », a débuté le bourgmestre carolo et président du PS. Coût des travaux : 43 millions, subsidiés totalement par les fonds européens FEDER. De ces 43 millions, 10 millions proviennent de la réaffectation de l’argent prévu pour l’érection d’un palais des Congrès, projet abandonné.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lombard Fernande, mercredi 2 décembre 2020, 13:42

    Ben, y a du boulot...

Aussi en Wallonie

Une salle d’escalade au sein de la basilique de Cointe à Liège

La Fondation Basilique de la Paix a sélectionné un projet en vue de la réhabilitation de la basilique de Cointe, monument emblématique situé sur les hauteurs de la ville de Liège. Le projet retenu repose sur diverses activités (escalade, cinéma, logements atypiques), tout en conservant la crypte et la sacristie à l’usage de la paroisse catholique, a annoncé vendredi l’évêque de Liège, Jean-Pierre Delville, à l’occasion de la présentation du projet lauréat.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs