Accueil Culture Musiques

Putain de boucan d'enfer

Renaud, guéri, revient avec un nouvel album à paraître le 28 mai. (archive 2002)

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Sept ans et demi après « Belle de mai », Renaud a mis en boîte à Bruxelles « Boucan d'enfer », l'album miraculeux d'un Séchan revenu de loin. Le chanteur a accepté de nous donner de ses nouvelles en avant-première.

La Closerie des Lilas, à Montparnasse, est la brasserie où Renaud, qui habite à deux pas, passe depuis longtemps ses petites heures malades à écluser sans fin. La pochette de « Boucan d'enfer », peinte par le marin voyageur (et champion de la course au large) Titouan Lamazou, le montre derrière sa table habituelle, face au bar, près du piano. C'est la table de Paul Eluard, André Gide, Jean Giraudoux... Toutes les tables portent la plaque de cuivre d'un écrivain décédé passé par là.

C'est là que Renaud nous a donné rendez-vous vendredi, répondant à une promesse faite il y a très longtemps (au plus mauvais moment en fait, quand sa Domino, la maman de Lolita, l'a quitté) de nous accorder un long entretien pour notre série « Grand témoin du siècle ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs