Un isolement de sept jours envisagé pour les Français rentrant du ski à l’étranger

Un isolement de sept jours envisagé pour les Français rentrant du ski à l’étranger

Le gouvernement envisage une période d’isolement de sept jours pour les Français rentrant du ski à l’étranger pendant les fêtes, a affirmé mercredi le Premier ministre Jean Castex, suscitant des réactions grinçantes à droite.

Pour « empêcher les Français d’aller se contaminer dans les stations » de ski des pays limitrophes comme la Suisse ou l’Espagne, qui gardent leurs stations de ski ouvertes, « on va instaurer une quarantaine », a indiqué le Premier ministre sur BFMTV/RMC, avec « des contrôles aléatoires à la frontière ».

Les préfets des départements limitrophes « pourraient ordonner un isolement de sept jours » pour les Français qui rentreraient d’une station de ski suisse ou espagnole. « La conclusion à en tirer, c’est que je ne vais pas en Suisse » pour skier, a ajouté Jean Castex.

Selon Matignon, « les travailleurs transfrontaliers » ne seront évidemment pas concernés.

L’isolement, permis par le cadre juridique de l’état d’urgence sanitaire, pourrait se faire « à domicile ou dans un lieu d’hébergement », précise-t-on de même source. Et cette obligation de s’isoler prévaudra également pour les étrangers en provenance des zones visées (en Suisse, Espagne mais aussi Autriche) dont la définition précise n’est pas encore arrêtée.

De même, le gouvernement envisage de demander des tests négatifs à présenter aux aéroports d’arrivée, pour les voyageurs.

Toutes ces modalités seront précisées dans un décret attendu dans les jours à venir, selon Matignon.

Jean Castex a précisé qu’il aurait préféré « une harmonisation européenne » sur la question de l’ouverture des stations de ski, mais que « les Espagnols et les Suisses à ce jour ne s’orientent pas vers ces décisions ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous