Le bien de la semaine: un château du XIXe siècle à 1,6 million d’euros

Le bien de la semaine: un château du XIXe siècle à 1,6 million d’euros

Situé à quelques minutes d’Ath, ce château du XIXe siècle a été remarquablement préservé. Son intérieur a en effet conservé de nombreux éléments d’époque, tout en étant restauré et modernisé au niveau technique. Le château possède aussi de belles richesses à l’extérieur, puisqu’il est entouré d’un parc de près de 4 hectares agrémenté de roseraies et d’arbres séculaires. La propriété est complétée par une conciergerie entièrement remise à neuf, et disponible à l’achat en option.

1

Situation

Ce château est situé à Chièvres, dans un cadre champêtre. On compte quelques habitations aux alentours, mais la bâtisse a pour environnement direct un parc de près de 4 hectares agrémenté de roseraies, d’arbres séculaires et d’un bois. La situation de la propriété est en même temps stratégique, puisque cinq à dix minutes de voiture suffisent pour rejoindre une multitude de commerces, écoles et services, notamment dans les centres d’Ath, Chièvres et Belœil. Le château permet aussi un accès rapide au Shape, à la frontière française et à la ville de Mons. Les premiers arrêts de bus se trouvent à quelques centaines de mètres et sont desservis par une ligne qui permet notamment de rejoindre la gare d’Ath.

2

Etat général

Baptisé « Château du Jardin », l’édifice a été construit au milieu du XIXe siècle. Son intérieur (principalement le rez-de-chaussée) a été remarquablement préservé et arbore des parquets anciens, des cheminées, tapisseries et autres éléments d’époque. Le château a néanmoins été modernisé au niveau technique, avec notamment la mise en conformité de l’électricité, ainsi que l’installation de centrales à mazout et au bois ou encore de panneaux photovoltaïques. La plupart des châssis sont encore en simple vitrage, ce qui n’empêche pas l’édifice d’afficher une PEB de C. Les salles d’eau et la cuisine équipée sont contemporaines, et les extérieurs soignés. La conciergerie disponible en option a été entièrement remise à neuf, dans un style contemporain.

3

Disposition

Le château est organisé sur quatre niveaux, dont des caves semi enterrées. Le rez-de-chaussée est réservé aux espaces de réception, avec notamment un majestueux hall et plusieurs pièces en enfilade (salon, salle à manger, bureau…). Il comprend aussi une vaste cuisine et une véranda exposée au sud. Les six chambres et les trois salles d’eau sont réparties dans les deux niveaux supérieurs. Le dernier étage comporte aussi une salle de billard et est surmonté d’un grenier. Il est aisément possible de réorganiser l’affectation des pièces pour aménager des chambres supplémentaires, portant leur nombre à neuf. Le château est complété par un ensemble de caves, ainsi qu’un grand parc. La conciergerie disponible en option rassemble plusieurs bâtiments dont une habitation, des garages et des annexes.

4

Le prix

Ce château dans un très bel état de préservation est proposé à la vente au prix de 1.600.000 euros, parc compris. Il est possible d’acquérir en option la conciergerie située à l’entrée de la propriété et composée de plusieurs bâtiments remis à neuf.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • d-20180418-3LQ8FE 2020-11-18 16_16_18

    Par Cécile Danjou

    Immo

    Comment les prix de l’immobilier vont-ils évoluer en 2021?

  • Le Bois-du-Luc s’apprête à retrouver une seconde jeunesse.

    Par Jean-Christophe de Wasseige

    Immo

    Rajeunir une cité minière

  • Voilà à quoi ressembleront vos recherches sur la plateforme de Batibouw pendant les heures d’ouverture du salon. Un assistant vous aidera à vous y retrouver...

    Un salon Batibouw qui fera date

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. euronumeriqueweb

    Union européenne: pourquoi la BCE pourrait émettre un euro numérique

  2. Le Parlement flamand a mis Staf De Clercq, collaborateur notoire, dans sa galerie d’honneur de quatorze personnalités «ayant contribué à l’émancipation et la langue du peuple flamand»...

    Visa pour la Flandre: journalistes de caniveau…

  3. Le président Félix Tshisekedi a désormais récupéré l’essentiel du pouvoir en se servant avant tout de l’outil judiciaire et de ruses politiques que le défunt Mobutu n’aurait pas désavoués.

    RD Congo: le Premier ministre Ilunga Ilunkamba est destitué par l’Assemblée

La chronique
  • Visa pour la Flandre: journalistes de caniveau…

    Ah les journalistes, quels emmerdeurs… Toujours à fourrer leur nez partout ! Ils n’ont pas mieux à faire que de scruter chaque photo d’une brochure commémorative du Parlement flamand ? Ou de cacher des caméras en face de la porte d’entrée d’un restaurant étoilé anversois ? Franchement…

    Eh bien non, ils n’ont pas mieux à faire et cela fait même partie de ce qu’ils font de mieux. Les semaines récentes en ont fourni deux exemples. Le premier a défrayé la chronique, jusque dans les colonnes du journal Le Monde en France. Le Parlement flamand célèbre cette année ses 50 ans et a pour l’occasion commandité une édition spéciale du magazine Newsweek dans lequel figuraient, dans une galerie d’honneur de quatorze personnalités « ayant contribué à l’émancipation et la langue du peuple flamand », les photos de deux collaborateurs notoires. Staf De Clercq et August Borms sont même ce qu’on fait de « mieux » dans le genre. Activiste durant la Première Guerre mondiale, August Borms a (re)collaboré pendant la Deuxième et fut fusillé en 1946. Staf De...

    Lire la suite

  • Et soudain le vaccin devint le «précieux», le nouvel or du monde

    La Belgique met en place sa stratégie de vaccination, et nos interrogations restent très nombreuses : jours de vaccination, recrutement de personnel, etc. L’opposition a raison de continuer à examiner, interroger, réclamer afin d’améliorer le processus, et cela d’autant que les responsables disposent désormais de temps pour perfectionner les procédures imaginées. C’est même là que réside notre problème principal : ce n’est pas – on aurait envie de dire « hélas » – à ce stade le circuit de vaccination qui « bugge...

    Lire la suite