Accueil Monde Europe

Hongrie: le cas József Szájer illustre le conservatisme à géométrie variable du parti d’Orbán

L’eurodéputé fidèle de Viktor Orbán est la troisième personnalité du parti au pouvoir impliquée dans un scandale de mœurs en treize mois. Des affaires contrariant le traditionalisme du régime magyar.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Viktor Orbán n’avait pas besoin de ça. Alors que la Hongrie et la Pologne continuent de ferrailler contre l’Union européenne sur le budget et le plan de relance, le dirigeant magyar perd un pilier de sa garde rapprochée, József Szájer, plombé par un scandale de partie fine clandestine au cœur de Bruxelles. Vieux compagnon de route de Viktor Orbán, cofondateur du Fidesz et figure du parti sur la scène continentale, József Szájer est surtout l’architecte de la Constitution hongroise controversée de 2012, sacralisant le mariage homme-femme et rendant la représentation nationale responsable devant Dieu.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Vary Monique, samedi 5 décembre 2020, 10:27

    Ceux qui pointent du doigt cette « partie fine » tout en signalant qu’il s’agit d’homosexuels , sont-ils homophobes ? Le seul reproche à faire était le non respect des règles en vigueur ( bulles) Visiblement, on aime ces ‘’ scandales’’. Cela discrédite un peu plus le Fidesz d’Orban et , évidemment, satisfait ses opposants au parlement européen.

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 3 décembre 2020, 15:00

    Et l' AVENIR des femmes sans piston politique - ni aide financière - QUE VONT-ELLES DEVENIR DANS CE MONDE d'HOMMES qui les aiment UN jour et les laissent SEULES quand elles seront enceintes ??? HYPOCRISIE ,,,??? HEUREUSEMENT CERTAINS HOMMES VEULENT AIDER LEURS EPOUSES - COMPAGNES - FILLES * SOEURS -

  • Posté par Staquet Jean-marie, jeudi 3 décembre 2020, 12:09

    En fait, l'article démontre le contraire de ce qu'il sous-tend: la Hongrie n'est pas du tout une dictature. Si tel était le cas, ces scandales n'auraient jamais fait surface... On ne cesse de nous abreuver sur une presse hongroise "muselée", et puis on nous explique qu'elle passe son temps à dénoncer des scandales impliquant un pouvoir prétendument museleur mais manifestement bien démuni... Et si la presse belge faisait pareil ici? Ah mais ou mais non, ici la presse est "démocratique" et à ce titre, elle chasse les "complotistes". Dans la démocratie belge héréditaire de père en fils et maintenant mère en fille aussi, imaginer une vraie alternance est en soi une idée dangereuse pour la démocratie.

  • Posté par Staquet Jean-marie, jeudi 3 décembre 2020, 12:09

    En fait, l'article démontre le contraire de ce qu'il sous-tend: la Hongrie n'est pas du tout une dictature. Si tel était le cas, ces scandales n'auraient jamais fait surface... On ne cesse de nous abreuver sur une presse hongroise "muselée", et puis on nous explique qu'elle passe son temps à dénoncer des scandales impliquant un pouvoir prétendument museleur mais manifestement bien démuni... Et si la presse belge faisait pareil ici? Ah mais ou mais non, ici la presse est "démocratique" et à ce titre, elle chasse les "complotistes". Dans la démocratie belge héréditaire de père en fils et maintenant mère en fille aussi, imaginer une vraie alternance est en soi une idée dangereuse pour la démocratie.

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 2 décembre 2020, 23:46

    Il n' y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis,ce brave József Szájer voulait simplement s'assurer qu'il avait fait le bon choix en déziguant les vilains HOMOS,sapiens ou pas.Puis si ça lui a plu il aurait pu en parler à Viktor et essayer à deux,qui sait peut être qu'un jour ils auraient quitté femmes et enfants et se seraient pacsés.Tout aurait été merveilleux ,l'europe aurait poussé un grand ouf de soulagement , Jozsef et Viktor auraient étés applaudis à tout rompre par le parlement européen.La ligne de crédit était débloquée.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs