Accueil Société Enseignement

Rentrée scolaire de janvier en code rouge: ce que ça change

La mesure est maintenue « au moins jusqu’au 15 janvier », selon le cabinet de la ministre Caroline Désir. Le congé de Carnaval ne devrait pas être prolongé, mais cela pourra être réévalué si la situation épidémiologique l’exige.

Temps de lecture: 2 min

La rentrée scolaire de janvier, après les congés de fin d’année, se fera dans les mêmes conditions que ce qui vaut actuellement dans l’enseignement pour limiter la propagation du coronavirus, a communiqué mercredi la ministre de l’Education de Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce sera le même code « rouge » dans les écoles francophones, au moins jusqu’à la mi-janvier.

Concrètement, cela veut dire que les élèves de 3e secondaire et au-delà continueront de ne venir à l’école que la moitié du temps (au maximum), le reste se faisant à distance. La mesure est maintenue « au moins jusqu’au 15 janvier », selon le cabinet de la ministre Caroline Désir. Il y aura une évaluation en première moitié de janvier pour envisager la suite et un éventuel retour en 100 % présentiel pour tous.

Le congé de Carnaval ne devrait pas être prolongé, comme les vacances de Toussaint l’avaient été. Mais la décision (de non-prolongation) pourra être réévaluée si la situation épidémiologique l’exige.

Point positif mis en avant mercredi après une réunion avec les pouvoirs organisateurs, les organisations syndicales et les associations de parents : « Tant les chiffres compilés par les acteurs que ceux observés par les experts sanitaires tendent à confirmer que l’école n’est pas le moteur de l’épidémie », communique le cabinet Désir.

« Les cas de contaminations et les mises en quarantaine ont très nettement diminué dans les écoles, se situant désormais à un niveau proche de celui constaté à la mi-septembre. Les chiffres ont même globalement tendance à poursuivre leur diminution au fil des semaines. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Leblois Fabien , jeudi 3 décembre 2020, 22:29

    Je ne peux m'empêcher, à chaque article sur ce sujet, de me demander lorsqu'on évoque "précisément" ( avec beaucoup de guillemets) les mesures que le code rouge implique, pourquoi les médias évitent soigneusement de parler du fait que le cours d'éducation physique à été supprimé pour tous les élèves du secondaire? Il n'y a plus eu de cours d'EP depuis le 28 octobre, et on peut supposer que cela ne changera pas avant au moins le 15 janvier. L'activité physique a été reconnue plusieurs fois comme essentielle, pourquoi priver nos jeunes d'une telle possibilité ? Même si ce n'est pas forcément facile, des aménagements sont possibles au sein des cours pour maintenir cette activité physique...

  • Posté par Theys Jos, jeudi 3 décembre 2020, 13:18

    Ce qui changera, c'est notre façon de vivre. Les jeunes seront beaucoup plus flexibles, s'adapteront plus vite aux changements et seront donc plus productifs. Malheureusement on aura probablement aussi plus de gens qui décrocheront. L'après Covid sera différent.

  • Posté par Wauters Louis, mercredi 2 décembre 2020, 19:59

    Je dirais même plus... « après les vacances de NOËL », et pas de « fin d’année ». Déjà qu’on doit zapper cette belle de fête de famille, s’il vous plaît, ne nous volez pas notre Noël!

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs