Présidentielle américaine

Dans un long discours posté sur Facebook, Trump ne s’avoue toujours pas vaincu: «Nous avons beaucoup de preuves»

Dans un long discours posté sur Facebook, Trump ne s’avoue toujours pas vaincu: «Nous avons beaucoup de preuves»
AFP

Ce discours sera probablement le plus important que j’ai tenu » : Donald Trump s’est adressé aux Américains via une vidéo postée sur ses réseaux sociaux, dans laquelle il tente d’expliquer en quoi consistent les nombreuses fraudes qu’il dénonce depuis sa défaite.

« On avait une journée d’élection, maintenant on a une semaine, un mois d’élection », commence par ironiser le président. « Comme président, je n’ai pas de devoir plus important que celui de défendre les lois et la Constitution des Etats-Unis, a-t-il déclaré. C’est pourquoi je suis déterminé à protéger notre système électoral qui fait l’objet actuellement d’une attaque coordonnée. Des mois avant le jour des élections, nous avions été avertis quant au fait qu’il ne fallait pas déclarer prématurément la victoire, on nous a répété qu’il faudrait attendre des semaines, voire des mois, pour connaître le nom du vainqueur, pour compter les bulletins de vote par correspondance et pour vérifier les résultats. »

Selon lui, les Démocrates ont tout organisé et savaient à l’avance les résultats : « Tout était très très étrange », explique Trump. Il critique ensuite Biden pour s’être proclamé président trop tôt selon lui,

« Nous allons défendre les élections en vérifiant que tous les votes légaux soient comptés, et que les votes illégaux ne soient pas comptés », continue le locataire de la Maison Blanche, qui dénonce des « irrégularités, abus et fraudes ». « Nous avons beaucoup de preuves », martèle-t-il.

Le ministre américain de la Justice Bill Barr a déclaré mardi ne pas avoir constaté «de fraude» suffisante pour invalider la victoire de Joe Biden à la présidentielle, contrairement aux affirmations de Donald Trump.

Chaque jour un peu plus seul dans sa croisade pour contester la victoire de Joe Biden, Donald Trump évoque, désormais ouvertement, la possibilité d’être de nouveau candidat à la présidence en 2024.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous