Royaume-Uni, Grèce, Suède...: comment s’en sortent nos voisins européens face à la deuxième vague de coronavirus

Royaume-Uni, Espagne, Grèce, Italie, Allemagne et Suède : le point sur la pandémie de coronavirus chez nos voisins européens.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni, pays le plus durement touché en Europe par la pandémie de nouveau coronavirus, a passé jeudi le cap des 60.000 morts, selon le bilan des autorités sanitaires.

Le pays a enregistré jeudi 414 morts supplémentaires, portant à 60.113 le nombre total de personnes décédées dans les 28 jours suivant un test positif.

Le Royaume-Uni est devenu mercredi le premier pays a approuver l’utilisation du vaccin développé par Pfizer et BioNTech contre le Covid-19. La première livraison est attendue jeudi et les premières vaccinations, sur les résidents et le personnel des maisons de retraite, doivent commencer dès la semaine prochaine.

Espagne

L’Espagne a réduit de près de moitié l’incidence du virus en novembre, mais reste l’un des pays d’Europe les plus affectés par la pandémie, avec plus de 45.000 morts et plus d’1,6 million de cas.

Les Espagnols ne pourront pas se réunir à plus de 10 à Noël et au Nouvel An et pourront exceptionnellement se déplacer d’une région à l’autre pour rejoindre leurs proches, a annoncé le ministère de la Santé mercredi.

Grèce

La Grèce a annoncé jeudi que le confinement général du pays serait à nouveau prolongé d’une semaine, au 14 décembre, en raison de taux toujours élevés de contamination au coronavirus.

Le pays avait résisté à la première vague de la pandémie avec un taux de mortalité relativement faible par rapport à ses voisins européens. Mais, avec la deuxième vague, le pays déplore des dizaines de morts par jour depuis des semaines.

Italie

L’Italie, où trois zones à risque sont encore identifiées, est pour l’instant partiellement confinée.

Le gouvernement italien a approuvé lors d’une réunion qui a duré jusqu’aux petites heures jeudi des limitations strictes des voyages lors des vacances de fin d’année, afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus. Les déplacements entre les régions italiennes seront interdits dès le 21 décembre.

Allemagne

Les mesures anti-coronavirus sont prolongées jusqu’au 10 janvier en Allemagne, ont annoncé les autorités mercredi. Les restaurants, les musées et les théâtres, entre autres, resteront fermés comme ils le sont depuis maintenant un mois.

En principe, la situation reste inchangée, a déclaré la chancelière Merkel après avoir consulté les seize Lander. Il avait déjà été décidé d’assouplir un peu les restrictions sur les réunions pendant les fêtes de fin d’année, en permettant à dix personnes d’être ensemble.

Suède

Les lycées suédois vont fermer pour un mois et les cours seront dispensés à distance, a annoncé jeudi le Premier ministre Stefan Löfven alors que la seconde vague de l’épidémie est au plus haut dans le pays scandinave.

Dans un pays qui a attiré l’attention par une stratégie essentiellement non coercitive, la deuxième vague a largement dépassé les prévisions initiales de l’autorité de santé publique, qui pense désormais que le pic devrait être atteint autour de la mi-décembre.

Avec 35 morts enregistrés ces dernières 24 heures, le bilan total de l’épidémie a dépassé jeudi les 7.000 morts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous